Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: fakir64Traitement des lumières spéculaires en portrait: vous faites comment?
#1
Bonjour,
Je fais beaucoup de portraits au flash déporté (avec parapluie, boite à lumière...), les moins "posés" possible, par exemple je ne demande pas aux modèles (qui sont souvent... mes enfants) de se maquiller.
Bien sur en équilibrant et rapprochant les sources on peut limiter les lumières spéculaires (j'appelle ça comme ça, vous voyez ce que je veux dire? La lumière qui est réfléchie sur le visage, plus claire qu'ailleurs, souvent visible au bout du nez ou sur les pommettes, surtout si le modèle a un peu transpiré!), mais elles sont toujours plus ou moins présentes, du coup ça résulte en zones cramées dés qu'on augmente un peu l'exposition.
Avez vous un moyen infaillible de traiter ce problème par DT?
Merciiii
François
Répondre
#2
Infaillible non, mais le curseur « hautes lumières » de « contraste local » (en mode laplacien local) est très efficace pour éviter de cramer ces zones.
Répondre
#3
Je développe un module en ce moment qui a pour but de gérer les très hauts contrastes en évitant les limites du traitement local.
Aurélien, photographe portraitiste à Montréal

Génie mécanique, calcul et modélisation. Maths pour le traitement d'images.
Ubuntu 18.04 | darktable git/master | Nikon FM, D5300, D810.
Répondre
#4
(28-09-18, 18:19)mmoy a écrit : Infaillible non, mais le curseur « hautes lumières » de « contraste local » (en mode laplacien local) est très efficace pour éviter de cramer ces zones.
OK je vais essayer ça merci!
(28-09-18, 18:42)aurelienpierre a écrit : Je développe un module en ce moment qui a pour but de gérer les très hauts contrastes en évitant les limites du traitement local.

Ah bé oui, j'ai vu ça, et en attendant que tes propositions soient dispo sur une version ultérieure sans avoir besoin de compiler je bidouille.

D'une façon générale je me pose depuis longtemps des questions sur ce qu'est une photo "bien exposée". On lit partout que l'histogramme doit idéalement être calé à droite et à gauche, mais quid d'une photo en "demi teinte"?
Si la limite des hautes lumières s'arrête à 80 % des limites de l'histogramme est elle pour autant sous exposée? Je suppose que non à partir du moment ou le sujet lui même a ses parties les plus claires loin du blanc absolu.
La solution pour être le plus proche de la lumière réelle est sans doute d'utiliser une charte de gris, en considérant que la pastille blanche doit être vers 96 % c'est bien ça?
De fait je me suis habitué, parce que c'est sans doute plus flatteur, à m'approcher le plus possible de la droite de l'histo, et je ne me suis aperçu que récemment que c'est une erreur, en particulier en portrait où les lumières spéculaires rouges sont vite cramées. Je sais pas s'il existe des trucs théoriques là dessus, mais ça m'intéresse. Quand on voit des portraits de Rembrandt par exemple, je ne suis pas sur du tout que l'histogramme soit bien calé à droite!
Répondre
#5
(29-09-18, 12:33)fakir64 a écrit : D'une façon générale je me pose depuis longtemps des questions sur ce qu'est une photo "bien exposée". On lit partout que l'histogramme doit idéalement être calé à droite et à gauche, mais quid d'une photo en "demi teinte"?
Si la limite des hautes lumières s'arrête à 80 % des limites de l'histogramme est elle pour autant sous exposée? Je suppose que non à partir du moment ou le sujet lui même a ses parties les plus claires loin du blanc absolu.
La solution pour être le plus proche de la lumière réelle est sans doute d'utiliser une charte de gris, en considérant que la pastille blanche doit être vers 96 % c'est bien ça?
De fait je me suis habitué, parce que c'est sans doute plus flatteur, à m'approcher le plus possible de la droite de l'histo, et je ne me suis aperçu que récemment que c'est une erreur, en particulier en portrait où les lumières spéculaires rouges sont vite cramées. Je sais pas s'il existe des trucs théoriques là dessus, mais ça m'intéresse. Quand on voit des portraits de Rembrandt par exemple, je ne suis pas sur du tout que l'histogramme soit bien calé à droite!

Je vais faire un article sur le blog pour répondre à ça, parce que c'est complexe
Aurélien, photographe portraitiste à Montréal

Génie mécanique, calcul et modélisation. Maths pour le traitement d'images.
Ubuntu 18.04 | darktable git/master | Nikon FM, D5300, D810.
Répondre
#6
(29-09-18, 18:36)aurelienpierre a écrit :
(29-09-18, 12:33)fakir64 a écrit : D'une façon générale je me pose depuis longtemps des questions sur ce qu'est une photo "bien exposée". On lit partout que l'histogramme doit idéalement être calé à droite et à gauche, mais quid d'une photo en "demi teinte"?
Si la limite des hautes lumières s'arrête à 80 % des limites de l'histogramme est elle pour autant sous exposée? Je suppose que non à partir du moment ou le sujet lui même a ses parties les plus claires loin du blanc absolu.
La solution pour être le plus proche de la lumière réelle est sans doute d'utiliser une charte de gris, en considérant que la pastille blanche doit être vers 96 % c'est bien ça?
De fait je me suis habitué, parce que c'est sans doute plus flatteur, à m'approcher le plus possible de la droite de l'histo, et je ne me suis aperçu que récemment que c'est une erreur, en particulier en portrait où les lumières spéculaires rouges sont vite cramées. Je sais pas s'il existe des trucs théoriques là dessus, mais ça m'intéresse. Quand on voit des portraits de Rembrandt par exemple, je ne suis pas sur du tout que l'histogramme soit bien calé à droite!

Je vais faire un article sur le blog pour répondre à ça, parce que c'est complexe

En voilà une bonne idée! Muchas gracias
Répondre
#7
Voilà : http://darktable.fr/2018/09/quest-ce-quu...n-exposee/

J'accepte les dons en bière Big Grin
Aurélien, photographe portraitiste à Montréal

Génie mécanique, calcul et modélisation. Maths pour le traitement d'images.
Ubuntu 18.04 | darktable git/master | Nikon FM, D5300, D810.
Répondre
#8
(29-09-18, 22:15)aurelienpierre a écrit : Voilà : http://darktable.fr/2018/09/quest-ce-quu...n-exposee/

J'accepte les dons en bière Big Grin

Pas de problème, tu gères ton voyage en bateau pour traverser l'atlantique (ya de plus belles photos à faire qu'en avion, non? Et plus de temps pour les prendre...) et je t'attends à la maison avec des bières bio et locales!
Merci pour l'article!
PS: en forêt (du moins au Canada, et par chez nous aussi quand les chasseurs ne les flinguent pas) il y a aussi des ours. Faut pas les oublier!
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)