Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: Olivier-40Neige et point blanc
#1
Photo 
Bonjour à tous,

Je rencontre une difficulté dans le traitement du blanc sur la neige. J'aurais aimé savoir s'il y a un module permettant de changer la référence du blanc de la neige qui ressort plutôt grisâtre. J'ai essayé point noir/blanc RAW mais sans succès. J'arrive à le récupérer un peu mais en saturant le reste, donc pas terrible.
Je joins une photo traitée volontairement en ayant laissé le gris tel qu'il paraît avant correction.

Merci de votre aide,
Olivier
[Image: 01_fd_neige.jpg]
Répondre
#2
Essentiellement, il faut que tu augmentes la luminosité de l'image (« point noir/blanc RAW » n'est pas vraiment prévu pour être utilisé par de simples mortels, c'est plus un traitement interne avec des paramètres qu'il n'y a pas de raison de changer, le module « exposition » devrait être plus adapté) mais que tu réduises le contraste gobal. Pour réduire le contraste globale, plusieurs options : « ombres et lumières », la fusion d'exposition dans le module « courbe de base » (très efficace sur des images de neige), les curseurs ombres et haute lumières dans « contraste local », les deux modules de mappage des tonalités, ...
Répondre
#3
Tu peux aussi essayer le curseur ajustement du point blanc dans ombres et hautes lumières
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#4
Merci bien,

Je vais essayer tout ça. Il est vrai que les modules de mappage des tonalités font partie des quelques modules dont je n'ai pas encore compris et surtout maîtrisé les effets.
Répondre
#5
Sans compter le module de gestion de la balance des blancs par lequel il convient de commencer ;-)
"Donne un poisson à un homme, tu le nourris pour un jour. Apprends-lui à pêcher, tu le nourris pour toujours."
Solus OS 64 Bits / Gnome + Budgie Sony A7 et quelques M42...
Répondre
#6
Tu pourrais mettre le RAW pour que l'on puisse te proposer des traitements accompagnés des XMP. Comme tu le vois dans les premières réponses avec darktable, plusieurs possibilités de traitements sont possibles.
Répondre
#7
Pour les modules de mappage des tonalités, je te conseille de commencer à les appréhender en utilisant le module mappage global des tonalités en mode "drago" (le mode par défaut). Le premier curseur permet de contrôler l'éclaircissement des ombres, le deuxième la luminosité globale et le dernier le niveau de détail.
Ce module est, je trouve, assez simple à utiliser et peut donner de très bons résultats dans les contre-jours.
Au dela de ça, il faut tester tranquillement tout ce que mmoy a dit ;-)
Répondre
#8
Merci à vous pour vos conseils,

Il est vrai que darktable offre tellement de possibilités qu'il n'est pas évident de savoir quel module est le mieux adapté à telle situation, surtout quelle combinaison de modules doit-on utiliser et avec quel dosage !!
Je vous fournis le RAW de cette image (qui n'a aucun intérêt d'un point de vue composition, mais pour laquelle le problème du gris était prépondérant par rapport à d'autres photos).


Olivier
Répondre
#9
ma proposition :


[Image: IMG_0309_1500.jpg]

Comme d'hab' le fichier xmp est inclu dans le jpeg
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#10
Pour la balance des blancs, Carafife a bien raison d'insister dessus. Sur des paysages de neige, c'est souvent délicat (essayer le mode spot dans une ombre ou sur un morceau éclairé et regarder la différence pour s'en convaincre). On peut changer l'ambiance d'une image (un teint bleuté va amplifier la sensation de froid de la neige, un teint plus jaune va rappeler la sensation qu'on a quand on grille au soleil sur une neige de printemps qu'on regarde à travers les lunettes de soleil). Là, je trouve que le réglage boîtier est un bon compromis, je ne touche à rien.

Pour l'exposition, première chose à faire : regarder ce qui est surexposé dans le raw (raccourcis Majuscule-O, pas juste o qui affiche la surexposition de l'image traitée). Tout va bien, il n'y a que le soleil qui est cramé :

[Image: overexposed.png]

Ceci dit, les 3 canaux de couleur sont surexposés autour du soleil. Aucun espoir de retrouver un beau soleil rond et de la texture dans les nuages autour sans redessiner ça à la main, donc.

Deuxième info : l'indicateur de surexposition de l'image traitée, qu'on peut activer en même temps que l'autre (raccourcis o). Sur l'image sans traitement particulier :

[Image: overexposed_deux.png]

Comme on pouvait s'y attendre, l'image traitée est surexposée sur une surface un peu plus grande que la surexposition raw (la dynamique de l'espace de couleur cible est moins grande que celle du raw). Rien de catastrophique, mais par contre si on augmente l'exposition on voit tout de suite une énorme tâche rouge qui grossit très vite autour du soleil. Donc clairement on ne s'en sortira pas sans compresser la dynamique globale.

Il y a un bâtiment avec des contours bien nets. Attention, c'est typiquement une image sur laquelle on risque de produire des halos visibles et gênants si on la traite mal (j'ai quand même tenté avec la config par défaut de « ombres et lumières », ce n'est pas si mal). Mais c'est le genre d'images sur laquelle la fusion d'exposition de la courbe de base peut bien marcher. Voir https://linuxfr.org/news/darktable-2-4-0...urbedebase pour la démarche détaillée. Avec un biais d'exposition à -0.6, c'est pas mal, l'histogramme reste centré même si on pousse le curseur de décalage d'exposition. À deux expositions ça ne change pas grand chose, à trois expositions c'est mieux. Je trouve l'image trop aplatie si on pousse le décalage d'exposition au delà de 1.5, donc on peut en rester là.

Là du coup, l'image manque un peu de contraste. Contraste local avec les paramètres par défaut, c'est mieux. « mappage tonalités » aide à réduire le contraste global et redonne un peu de peps à l'image je trouve (contraste = 1.4, étendue spaciale 6 %, fusion normale avec opacité 40 %, j'ai un preset qui fait ça et que j'utilise sur pas mal d'images). Dernier ajustement avec « exposition » pour caler l'histogramme sur la droite (avec les indicateurs de surexposition, on s'arrange pour que la zone surexposée corresponde tout juste à la partie surexposée dans le raw).

Un coup de correction des objectifs, mais ça ne supprime pas toutes les aberrations chromatiques, donc un coup de « suppression des franges » derrière.

Voila le résultat (xmp embarqué dans le jpeg) :

[Image: IMG_0309_v0_01.jpg]

Par rapport à la version de jpverrue, j'ai moins cramé la neige et le soleil. Inversement, dans ma version on retrouve des couleurs autour du soleil, on peut considérer ça comme un défaut de l'image mais j'aime bien garder les artefacts d'optique pour rappeler qu'on avait le soleil dans la figure ce jour là. Question de goût, les deux se défendent. Inversement, ma version est peut-être un peu trop grise et pas assez pêchue.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)