Calibration des écrans

Depuis un an environ, dans l’environnement Linux, il n’est plus possible d’utiliser Displaycal pour calibrer son/ses écran(s). Je vous renvoie à ce fil de discussion (en anglais), pour découvrir les raisons de ce blocage.

Néanmoins, puisque Displaycal n’est que l’interface graphique de la suite logicielle Argyll CMS, il est tout à fait possible de calibrer votre écran en utilisant cette suite logicielle directement. Néanmoins, si vous avez jeté un coup d’œil sur Argyll vous vous êtes probablement rendu compte que l’opération n’était pas évidente. Argyll CMS est une suite logicielle composée de pas moins de 49 commandes. On est confronté à une utilisation en lignes de commandes. Alors, comment déterminer les commandes à utiliser ? Chaque commande devant être pilotée par de nombreuses options, quelle sont les options à utiliser ? Quelles sont les options utiles ? Indispensables ? Réservées à d’autres usages ? À moins d’être un expert en gestion des couleurs, c’est sans espoir ! Je le sais, j’ai essayé…

Heureusement d’autres, plus qualifiés que moi, se sont posés la même question et ont élaborés une méthode simple pour réussir ses calibrations. Et, puisqu’ils ont partagé leurs connaissances, vous pouvez le faire également vous-même.

Voici donc les ressources qui vous seront utiles :

D’abord un article.

L’article a été publié sur le site de Rawtherapee en 2015. Je l’ai traduit en français (merci à Deepl.com qui m’a beaucoup aidé) :

Télécharger (PDF, 107KB)

L’article est très complet et explique bien le processus. Il fait parfois référence à des équipements de 2015, ce qui peut être un peu daté, cependant c’est une excellente source pour qui veut comprendre le processus en détail.

Ensuite une vidéo

La vidéo “Argyllcms Linux tutorial” (en anglais) est proposée par Shane Milton.

Après avoir résumé la situation (voir le fil de discussion sur pixl.us cité plus haut), l’auteur explique point par point le processus. Il décrit les quelques commandes nécessaires parmi toutes celles de la suite Argyll, avec juste les options à utiliser ; le tout accompagné d’exemples. Il est un peu plus synthétique que l’article de Rawtherapee, mais le résultat final est le même.

  • Malheureusement, Youtube ne permet plus d’ajouter des sous-titres français sur une vidéo. Impossible donc de vous les proposer traduits. Vous pouvez uniquement les lire en anglais.
  • Heureusement, l’auteur s’exprime dans un anglais très compréhensible. Et de plus il a résumé les commandes à utiliser dans les commentaires ; pas besoin de les noter en cours de vidéo !

Avec ces deux sources d’informations vous pouvez vous lancer sans crainte. Vous vous rendrez compte que finalement ce n’est pas si compliqué que ça en a l’air !

Bonne calibration !

13 thoughts to “Calibration des écrans”

  1. Bonjour jpv.
    Merci pour cet article.
    J’ai en effet calibré mon écran avec cette suite il y a deux mois après un changement d’ordinateur et installation de Linux Mint.
    Je dispose d’une ancienne sonde Spyder 2.
    Cela a parfaitement fonctionné.
    Bien cordialement,
    Lionel

  2. Merci, excellente initiative ! Mais je suis quand même étonné, j’ai installé displaycal sur un xubuntu très récemment (moins d’1 mois) et ai calibré l’écran sans aucun problème !

    1. Rien d’étonnant. L’affirmation que ce n’est plus possible sous Linux est incorrecte. La bonne information serait quelque chose comme : “depuis 1 an, sur la majorité des distributions sorties, il n’est plus possible d’utiliser DisplayCal”.

      La raison est simple : DisplayCal est basé sur la librairie Python 2.7 et Python 2 a été rendu obsolète et donc déprécié il y a 1 an. La majorité des distributions ont alors arrêté sur les versions sorties depuis de fournir Python 2.7 pour ne plus fournir que Python 3. Ubuntu fournit encore Python 2.7 et Python 3.

      Par ailleurs, il reste toujours possible d’installer Python 2.7 sur des distributions ne le fournissant pas mais selon la distribution, ça n’est pas forcément facile. Et le développeur de DisplayCal n’est visiblement pas pressé (même si ça semble en projet, depuis 1 an et demi… CQFD) de porter DisplayCal sur Python 3. Et il refuse en plus toute aide.

  3. On dirait que j’ai du bol, je suis sous Mageia 7, et on peut toujours installer DisplayCal, version 3.7.2-1, pas si mal si on considère que la dernière version proposée sur le site “https://displaycal.net/” est la 3.8.9.3
    Du coup j’ai ressorti ma sonde, des fois que…

  4. Pour continuer à utiliser DisplayCal sur vos distrib il existe une solution: Flatpack.
    Voici le lien pour trouver le pack et il est aussi indiqué comment l’installer.
    C’est un palliatif, mais qui dépanne bien en attendant la solution définitive!

  5. Néanmoins j’ai toujours la même erreur lorsque je lance l’étalonnage: ‘error_new_display faildewith ‘instrument Access failed’
    Mes écrans (Asus et Dell) son bien détectés, mais apparemment pas ma sonde (Datacolor SpyderX Elite). Pourtant elle a fonctionné sur ce même PC lorsque DisplayCalGUI était encore opérationnel, et elle fonctionne correctement sur mon autre PC sous Windows…

    1. Bizarre, ça fonctionne correctement ici avec ma sonde ColorMunki.
      Ceci dit, à une époque j’ai eu un tel problème que j’ai résolu en lançant displaycal en étant root.

      1. Merci pour le tuyau, j’ai réussi à faire mon étalonnage, par contre je n’ai pas pu le mettre en place pour tous les utilisateurs…
        Ce que j’ai fait du coup, j’ai copié le fichier .ICC dans un répertoire de mon home utilisateur, et une fois reconnecté en utilisateur, je l’ai mis en place en double cliquant dessus.
        Tout ceci me parait un peu tordu, mais ça a le mérite de fonctionner.
        Alors pourquoi le flatpack DisplayCAL ne fonctionne pas en mode user…ça dépasse mes compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.