5 thoughts to “Un nouveau venu qui présente darktable”

    1. Je n’utilise pas la courbe de base dans mon traitement, mais la courbe des tonalités. J’utilise filmique pour entrer les paramètres du capteur (caméra + ISO) dans la conversion. Je fixe la luminance du “gris moyen” à 18% (maintenant dans les options du menu), et je distribue l’exposition du blanc et du noir en fonction de l’intervalle dynamique. Si il est de 10, j’affecte +5 au blanc et -5 au noir. Puis je me sers de lattitude et contraste dans “look” pour ajuster la sigmoide. Une fois fait, je sauve le profil filmique et je l’introduis dans un style regroupant les menus de base et correspondant à la caméra et aux ISO. Lors du traitement, je règle principalement l’exposition puis la courbe de tonalité (plus de détails dans les 3 vidéos). C’est la fin de ce que j’appelle “calibrer la photo.” Cela me prend deux minutes et les couleurs sont préservées. J’affine ensuite la colorimétrie dans Luminar, mais cela peut se faire bien entendu dans Darktable.

  1. Je suis (heureusement) surpris de voir figurer une de mes vidéos dans ce blog Darktable, car il y a de nombreux tutos excellents faits par des spécialistes du programme. J’ai créé trois vidéos pour un groupe FB de débutants en photos, afin de montrer comment on peut arriver à utiliser facilement Darktable et créer des filtres de “calibration.” Cela me permet d’utiliser rapidement l’excellent module filmique d’Aurélien Pierre en intégrant les caractéristiques de la caméra récupéreés dans “Photonstophotos.” Tous les afficionados de Darktable trouveront certainement mon approche simpliste, mais je souhaitais simplement donner une porte d’entrée à des utilisateurs qui peuvent être effrayés par les logiciels de traitement photo. De plus, je me suis formé en regardant les excellents tutos de Carafife et je pense aussi à Philippe Delétré et de Luc Viatour qui font un travail formidable pour celui qui veut maîtriser cet excellent (et gratuit) logiciel libre.

    1. Je regarde un peu tout ce qui passe pour darktable surtout en français et il est normal de référencer ta chaîne. Après, il y a aussi des débutants sur darktable.fr, ce n’est pas élitiste comme certains aiment à le faire croire.

      1. Je suis bien d’accord, d’autant plus que de nombreux débutants pensent qu’il faut investir dans LR ou PS pour faire du traitement sérieux. Bénéficier d’un logiciel libre tel que Darktable est une chance mais, comme pour les autres logiciels, l’initiation peut être déstabilisante. C’est la raison pour laquelle je voulais montrer à des débutants qu’on peut commencer à utiliser Darktable sans devoir maîtriser tous les menus et subtilités de la “bête.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.