Y a-t-t’il un ordre canonique dans la retouche photo ?

La question a été posée sur le forum : Stratégie de développement : existe-t-il une logique “universelle” ? Elle est légitime, et pas simple. Je vous propose une réponse appuyée sur les maths (maths de base, ne fuyez pas tout de suite), seul moyen de justifier rigoureusement la réponse.

Ressources :

Mes dessins :

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (307:Temporary Redirect)

Aurélien PIERRE

Photographe portraitiste à Montréal. Spécialiste en calcul, modélisation et simulation numérique pour le traitement d'image (débruitage, défloutage) et le génie thermique. Développeur de darktable après 7 ans d'utilisation.

9 thoughts to “Y a-t-t’il un ordre canonique dans la retouche photo ?”

  1. Très bon tuto, j’ai enfin compris pourquoi je n’arrivais pas un résultat acceptable avec certaines de mes photos et ce qui fait que j’arrive facilement à les traiter maintenant avec filmique et balance de couleurs.
    Merci pour le partage des dessins et le lien vers ACES.

  2. Bonjour Aurélien
    Super ton cours et tes explications sur le pipe de d et les implications des ordres de développement
    Bon! un peu Bobo à la tétête il m’a fallu plusieurs visualisation pour bien comprendre.
    J’ai surtout retenu qu’il faut développé le plus longtemps possible en mode linéaire RGB et de passer au mode Lab le plus tard possible et de ne pas faire de retour en arrière.
    Maintenant à moi de voir les modules qui sont en RGB et ceux qui sont en Lab.
    Reste que pour l’instant le pipe de dt est encore figé.
    Merci bien pour l’éclairage sur les zones sombres du développement.

    Luc

  3. Excellent! (je dirais comme d’habitude) Cette petite approche mathématique apporte bien des éclaircissements, même si personnellement je n’entends pas grand chose aux maths, là, bizarrement, ça m’a beaucoup aidé à la compréhension du cheminement.
    J’ai bien noté ou plutôt déchiffré une liste des modules qui travaillent en RGB linéaires et ceux qui travaillent en Lab, mais une petite liste exhaustive basée sur la version actuelle 2.6.0 serait un plus, même si elle va surement évoluer dans la 2.6.1 et dans la future 2.8.
    En tout cas merci Aurélien pour tout ce que tu nous apportes et tout ce que tu apportes au développement darktable (merci aussi au passage aux autre développeurs)

  4. Bonjour,
    dans votre vidéo “Y a-t-t’il un ordre canonique dans la retouche photo ?”
    au timecode 17min 40s
    vous dites ” r1=r2 par identification”
    pourriez-vous m’expliquer pourquoi ?
    D’avance merci,
    Luc.

    1. Bonjour,

      on a R0, la valeur initiale de rouge, qu’on peut décomposer en 2 facteurs : L0, la luminance (qu’on veut changer), et r0 = R0 / L0, le ratio de couleur (qu’on doit préserver pour conserver la couleur d’origine).

      On applique une correction d’exposition, c’est-à-dire une multiplication d’un facteur K. On a alors R1 = K × R0.

      On peut aussi décomposer R1 = r1 × L1. Donc r1 × L1 = r0 × L0 × K. La multiplication étant associative, je peux écrire r1 × L1 = (r0 × L0) × K ou r1 × L1 = r0 × (L0 × K). C’est équivalent.

      Mais, en écrivant r1 × L1 = r0 × (L0 × K), je peux poser L0 × K = Lx. C’est juste une manipulation d’écriture.

      J’ai alors r1 × L1 = r0 × Lx, une équation symmétrique avec un ratio de couleur que multiplie une luminance dans chaque membre. r1 et r0 ont la même grandeur physique, L1 et Lx aussi, on n’a donc pas besoin de résoudre, on peut simplement identifier que r1 = r0 et L1 = Lx = L0 × K. Ce faisant, on démontre que, au cours de la compensation d’exposition, le ratio de couleur n’est pas affecté (r0 = r1), mais que c’est équivalent à manipuler seulement la luminance (L1 = L0 × K).

      D’ailleurs, ça me fait penser que je pourrais corriger le ratio le couleur, dans filmique, en le multipliant par L1 / L0 pour ajuster la saturation. Hmmm. Comme quoi, repasser par la théorie est toujours une bonne idée…

  5. Bonjour,
    J’ai l’impression que mon précédent commentaire est tombé dans un puit sans fond.

    Super boulot Aurélien. Bravo et merci.

    Je revois donc mon workflow et je me pose plusieurs questions :
    – que penses-tu de conserver dans ce workflow un module comme zone de couleurs qui est bien pratique pour travailler par exemple sur un ciel ?
    – j’aimais bien jouer avec les canaux a et b de la courbe des tonalités (mode canaux indépendants) pour renforcer les contrastes. J’imagine que le même résultat est atteignable avec la balance des couleurs ?
    – quid du développement NB. Tu conseilles d’utiliser filmique pour neutraliser l’image avant de passer en NB ?
    Merci pour toutes les réponses
    Nicolas

Répondre à Nicolas Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.