darktable, logiciel gratuit pour non-professionnel ?

Depuis la sortie de darktable sous Windows, en décembre 2017, les articles de test et de comparaison se sont multipliés dans la presse photo et sur divers blogs. Sur darktable.fr, on ne s’en réjouit pas tellement. Pourquoi ? Les erreurs, voire les idioties, qu’ils contribuent à colporter ne servent pas la communauté, bien au contraire.

J’avais déjà passé la première couche, justement en décembre 2017, il est plus que temps pour la deuxième.

darktable, le Lightroom gratuit

Dans la tête des journalistes photo, Lightroom est un tel must que tout logiciel de traitement de photos brutes ne peut être qu’une tentative de copie. Qu’on souhaite faire quelque chose d’autre qu’un clone n’est pas une possibilité. Un peu comme les psychanalystes, pour qui tout lapsus ne peut être qu’une manifestation d’un inconscient enfoui et refoulé, jamais un hasard linguistique (il faut trouver du sens partout). Donc, fatalement, dans tous les tests, darktable est un Lightroom en moins bien.

Ensuite, le caractère libre du logiciel est systématiquement résumé à sa gratuité et utilisé comme excuse pour faire passer darktable pour un parent pauvre de Lightroom. On a même vu darktable qualifié de « libre » avec des guillemets, pour bien faire comprendre qu’on n’y croit pas trop.

Donc il est temps de rectifier :

1. Et si Lightroom n’était en fait qu’un darktable payant et moins bien ? Oui, parce que des masques paramétriques ET dessinés, un module fluidité/liquéfier, la possibilité de dupliquer des instances pour faire, notamment, du débruitage en plusieurs passes, cherchez bien dans Lightroom : ça n’existe pas. En outre, darktable vous permet de réaliser et d’utiliser vos propres profils de correction des objectifs (via la librairie Lensfun), et vos propres profils de correction des couleurs (via ArgyllCMS ou l’outil darktable-chart). Ça veut dire que vous n’êtes pas dépendant des développeurs pour intégrer le support de votre appareil, vous êtes autonome.

2. darktable est libre, sans guillemets, et pas gratuit. Ça veut dire que des développeurs collaborent, partagent leur code source, que n’importe qui peut le modifier et collaborer, apporter ses idées ou le réviser pour s’assurer qu’il ne contienne pas de code malicieux. Ensuite, ils partagent leur outil, rédigent et traduisent des documentation, créent des tutoriaux, corrigent les bugs remontés par les utilisateurs, et les assistent dans leur problèmes. Ça veut dire que des chercheurs et étudiants peuvent y pousser le résultat de leurs recherches et favoriser le transfert de technologie au profit de la communauté. Tout ça sans rien demander en retour. darktable n’est pas gratuit, il est offert par ses développeurs à la communauté. En arrière, c’est un boulot constant depuis 2010.

3. darktable n’est pas un concurrent de Lightroom non plus, parce que votre usage de darktable n’enrichit personne, et que le logiciel que vous avez choisi d’utiliser ne change rien pour ses développeurs.

Ça énerve parce que, dès qu’on écrit « gratuit » quelque part, on rameute la république des radins, toujours à l’affût d’une bonne affaire sans rien donner en échange. Des mecs qui se mettent les pieds sur table et crachent dans la soupe quand ça ne va pas comme ils veulent. Le même genre d’individus qui marchandent tout et ne repartent satisfaits que lorsqu’ils ont l’impression d’avoir volé le vendeur. Drôle de satisfaction.

En réalité, l’ouverture du logiciel à Windows à juste ramené une quantité d’utilisateurs consommateurs, réticents à l’idée d’investir dans leur formation, prompts à demander des fonctionnalités et à se plaindre que ça ne marche pas sans avoir lu le mode d’emploi. Pour eux, il faut que ça marche tout de suite sans effort, et même qu’on fasse leur boulot à leur place. Et puis, surtout, ils veulent tout faire comme dans Lightroom.

Donc, si vous voulez un Lightroom gratuit, il y a le téléchargement illégal (donc le vol). Vous vous arrangez avec votre conscience et la loi, mais ça ne sert à rien de venir nous pourrir notre journée en déversant votre frustration.

Le mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils

Beaucoup de tests de darktable finissent par quelque chose du genre

« c’est pas mal, mais il manque XYZ pour être au niveau de Lightroom ».

Qu’on soit clair : j’ai appris à utiliser darktable, en même temps que la retouche, en 2012-2013, en visionnant des tutoriaux Lightroom. Imaginez l’exercice : devoir transposer une fonctionnalité d’un logiciel que je n’avais pas vers un logiciel que je découvrais… Mais j’ai toujours été capable de reproduire le tutoriel. Manque-t-il quelque chose à darktable pour faire la même chose que Lightroom ? Je ne crois pas. Par contre, ce qui manque à beaucoup d’utilisateurs, c’est de la souplesse d’esprit.

Quand quelque chose se passe mal, on peut, soit blâmer l’outil, soit blâmer l’utilisateur. Et là, on a des journalistes photo qui, après 10 ans de Lightroom, testent darktable 2 jours et concluent :

  • qu’ils ont eu plus de mal à faire ceci,
  • que darktable ne sait pas faire cela (en général, c’est faux, mais ils n’ont pas cherché),
  • que darktable est plus lent (ce qui dépend des modules utilisés),
  • que l’ergonomie est déroutante.

Pour se rendre compte des possibilités d’un logiciel, la première chose serait peut-être de voir ce que les utilisateurs expérimentés sont capables d’en faire, non ?

J’ai repris ce concours RAW par Jared Polin, daté de 2011, qui avait déjà fait l’objet d’un test comparatif avec darktable. J’y ai passé 25 min, essentiellement parce que l’appareil photo n’a pas de profil dans darktable : j’ai donc dû ajuster les couleurs à l’œil, par rapport à l’image de référence, et ça prend pas mal d’aller-retours. Ce qui est intéressant ici, c’est que l’appareil photo utilisé est un vieux Nikon D100, avec une plage dynamique franchement en-dessous de ce qu’on fait aujourd’hui, donc le traitement fait beaucoup dans la récupération du contraste et des détails. Voici l’historique :

Une des critiques habituelles de darktable est la moins bonne conservation des détails en haute lumière.

Gauche : retouche Aurélien/darktable | Droite : retouche Jared/Lightroom

Observez ce détail de la robe à 100 % et dites-moi si on a perdu des détails dans la texture. En fait, j’ai fait exprès d’atténuer les hautes lumières pour augmenter les détails dans la texture et le drapé. Donc darktable « sait » récupérer les hautes lumières, sous réserve que l’utilisateur sache le faire fonctionner.

Gauche : retouche Aurélien/darktable | Droite : retouche Jared/Lightroom

Donc, est-ce le logiciel qui est en cause, ou la maîtrise de celui qui prétend le tester ? Je vous laisse juge.

Parlons de l’ergonomie non intuitive

Souvent, les critiques qui reviennent sont :

« puissant mais déroutant ».

Moi j’ai envie de vous dire :

Le véhicule de gauche se déplace en 2D sur route balisée à vitesse inférieure à 295 km/h. En cas d’urgence, le pilote met un coup de frein et s’arrête au bord de la route. Le véhicule de droite se déplace en 3D sur itinéraire non balisé à une vitesse maximale de 1020 km/h et à une altitude maximale de 13 100 m. En cas d’urgence, le pilote ne peut pas s’arrêter car c’est sa vitesse qui fait voler l’avion (portance, décrochage, etc.).

Le véhicule de gauche requiert 30 h de formation pratique. Le véhicule de droite requiert un brevet de pilote privé (60 h de théorie, 45 h de vol), puis un brevet de pilote de ligne (80 h de théorie, 200 h de vol), puis une certification moyen-courrier (A340), puis une certification spéciale A380 long-courrier (après 1700 h de vol moyen-courrier).

Dans un registre plus proche de l’image, vous avez entendu parler du modeleur/animateur 3D Blender ?

Tracker VFX de Blender

Je suis désolé, mais on ne peut pas faire des opérations avancées avec des outils simples. À un moment donné, tout se paie. On ne peut pas avoir un logiciel puissant, riche, qui laisse une totale liberté d’action à l’utilisateur, et qui soit en même temps simple, intuitif, rapide à prendre en main. Tout ce qui est intuitif cache des chose à l’utilisateur. La facilité va se payer plus tard, en terme de limites dans les fonctionnalités.

darktable compte 4 modules différents de débruitage, chacun spécialisés dans un type de bruit particulier, qui offrent des compromis bruit/netteté différents. Il compte aussi 4 modules différents d’accentuation de la netteté, chacun avec des effets de bords différents et un rendu particulier.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que chaque module est l’équivalent d’un calque de réglage, qu’on peut masquer, dupliquer, empiler, et qui ne réalise qu’une opération à la fois. La logique de darktable, c’est d’empiler les modules pour empiler les algorithmes. Pas de proposer une interface unifiée avec des réglages communs où l’on ne sait pas trop ce qui se passe en-dessous. La possibilité de relier chaque module avec un algorithme équivaut à la possibilité  de se renseigner sur les limites et les faiblesses de l’algorithme pour comprendre dans quel cas utiliser le module en question. Et pour les développeurs, c’est aussi un moyen propre de compartimenter le code de façon à encourager les contributions et simplifier la maintenance. Chaque module est autonome.

Vous voulez avoir le choix ou pas ? La vraie question est la suivante : pourquoi ça devrait marcher tout de suite, sans effort ? Je signale qu’il n’y a pas si longtemps, la retouche se faisait dans la chambre noire, au pinceau, avec des masques découpés dans du carton, et c’était une autre histoire :

Et, malgré toute cette complexité, les gens se mettaient au travail, sans pleurnicher. Mais ça c’était avant.

Avant de faire de la photo, il y a des gens qui passent par des écoles d’arts appliqués. Ça dure 3 à 4 ans, à raison de 25-30 h de cours par semaine. Dans quelle réalité alternative pensez-vous que la retouche va vous tomber tout cuit dans le bec en quelques tutoriaux vidéos ? Amateur ou pas, ce n’est pas mon problème. C’est un artisanat, vous ne pouvez pas gagner du temps et contourner les difficultés : il faut en chier pour apprendre.

Pas mûr pour un usage professionnel ?

Alors, ça, ça m’a fait bien rire. D’abord, un professionnel, c’est quoi ? Quelqu’un qui vit de la photo ? Quelqu’un qui a des compétences avancées ? Ou les deux ?

Ensuite, le professionnel, c’est qui ?

  • Un photojournaliste qui part plusieurs semaines sur le terrain et se retrouve avec des montagnes de photos à trier et archiver à son retour, mais sans faire de retouche élaborée ?
  • Un photographe d’art qui retouche quelques photos par jour mais effectue une retouche complète et approfondie pour des tirages grands formats ?
  • Un photographe de mariage qui doit gérer plusieurs milliers de photos par semaine et retoucher vite, mais sans devoir revenir sur ses photos archivées plus tard ?
  • Un pigiste qui doit envoyer quelques photos basse résolution pour hier à sa rédaction ?
  • Un instagrameur-influenceur qui fait tout à l’iPhone et au MacBook, assis dans un café Starbuck’s, et qu’on aura oublié dans 20 ans ?

C’est d’autant plus ridicule que les journalistes qui écrivent ces idioties publient dans des revues (genre Compétence photo) qui sont clairement destinées à des amateurs. Et si elles ne le sont pas, j’aimerais qu’on m’explique pourquoi je n’y apprends jamais rien de nouveau.

La première chose que je fais, quand on me parle d’utilisation « professionnelle », c’est d’aller jeter un œil sur le portfolio de celui qui parle. Une photo professionnelle se reconnaît tout de suite : elle me rend jaloux. Autant vous dire que je ne suis pas jaloux souvent. Du coup, c’est mignon de fantasmer l’activité professionnelle, mais il y a encore des pros qui font de la chambre noire (8×11 pouces), donc vouloir résumer l’activité professionnelle à un asservissement permanent aux caprices d’une mariée hystérique, c’est un assez caricatural et un peu malhonnête.

Ce que je comprends de la remarque « darktable n’est pas mature (ou assez complet) pour une utilisation professionnelle », c’est que darktable n’est pas compatible avec un workflow Lightroom. Étonnant, non ? Si c’est ça que le « professionnel » veut, alors, soit, je m’incline.

darktable permet de classer et archiver ses photos de façon chronologique, thématique (par mot-clés et séries), et géographique. Il permet de faire des requêtes booléennes complexes dans la base de données. Il gère les profils de couleur en entrée et en sortie, au niveau de l’appareil photo, de l’écran, de l’imprimante, et permet de faire du soft-proofing (épreuvage écran) et de vérifier le gamut. Il lit tous les formats courants. Il autorise la création de copie virtuelles et la duplication des retouches d’une photo à l’autre par copier-coller. Il prend en charge OpenCL 2.0 pour tirer parti de la puissance de la carte graphique. Il permet de faire des styles et des réglages conditionnels appliqués automatiquement en fonction des EXIFS de l’image selon les consignes de l’utilisateur. Il permet de gérer des masques complexes, avec des opérations booléennes sur des masques dessinés, combinés avec des masques paramétriques, et de partager/réutiliser les masques entre plusieurs modules.

Je ne vois pas ce qu’il faut de plus pour un professionnel. Il peut travailler avec toute la rigueur dont il a besoin et se simplifier la vie lorsqu’il en a besoin, tout en ayant un processus de retouche entièrement non-destructif, réversible, et transposable d’une photo à l’autre.

Tout n’est pas rose

Je suis un heureux utilisateur de darktable depuis 2011. À l’époque, je bidouillais. darktable me permet aujourd’hui de faire ce dont j’ai besoin, et j’essaie d’apporter ma pierre (ahah) à l’édifice pour l’améliorer, lorsque je le peux. Mais je ne suis pas un fanboy darktable. Un certain nombre de choses m’agacent dans ce logiciel, en particulier que les développeurs contribuent à ce qui les intéresse sans vraiment tenir compte des autres utilisateurs, ce qui génère un ensemble de fonctionnalités pas complètement achevées, des détails mal finis, etc.

Parfois, j’aimerais qu’il y ait une fondation darktable, comme il y a une fondation Blender ou Mozilla, qui puisse lever des fonds pour payer des développeurs à se farcir le boulot pas marrant mais nécessaire d’arrondir les angles dans le logiciel, en tenant compte des besoins des utilisateurs. Mais les développeurs ne veulent pas s’embêter à ça, et on ne peut pas vraiment les en blâmer : ils donnent déjà beaucoup.

Reste que beaucoup de chose sont perfectibles. Mais beaucoup de choses fonctionnent déjà très bien. Et c’est un affront que de vouloir absolument opposer darktable et Lightroom.

De grâce, restez stupide et paresseux, continuez à utiliser Lightroom, et arrêtez de croire qu’on cherche à vous convertir : on se portait très bien avant que darktable ne s’ouvre à Windows. Vous voulez apprendre : on veut bien vous aider. Vous avez la flemme : restez dans votre indigence crasse, shootez en JPEG, on n’a pas besoin de vous. Au fond, c’est simple.

moi par moi, retouche 100 % darktable.
Fredau. retouche 100 % darktable.
Minh-Ly. retouche 100 % darktable.

Auteur : Aurélien PIERRE

Photographe portraitiste à Montréal. Spécialiste en calcul, modélisation et simulation numérique pour le traitement d'image (débruitage, défloutage) et le génie thermique.

87 réflexions sur « darktable, logiciel gratuit pour non-professionnel ? »

  1. Dans un monde idéal ou l’honnêteté intellectuelle serait la norme, cet article, excellent au passage n’aurait jamais dû être écrit. On devrait même se heurter de son existence ! Et pourtant, il n’aura jamais été aussi important de l’écrire. Pourquoi !?
    Lisez le!..

  2. Ouh ! Quand Aurélien fâché, Aurélien cracher!
    Mais avec raison. L’analyse correspond bien à ce que je pense. J’ai été beta-testeur pour Lightroom et j’ai payé (oui oui!) la première version. Puis vu l’escroquerie permanente de faire payer à chaque mise à jour, j’ai basculé sûr Aperture (je suis sur Mac) et j’ai découvert Darktable. J’ai converti mon fils, et d’autres avec mon argumentation : Darktable est difficile à prendre en main, mais quand on y est arrivé, alors là on découvre ses possibilités qu’aucun autre logiciel ne sait faire. Aurélien, vous parlez des masques, mais n’oublions pas l’immence possibilité du mode de fusion. Bon, j’avoue que l’ergonomie, pour un habitué du Mac, n’est pas la panacée. Mais bon, on s’y fait très vite. Et les améliorations constantes à chaque mise à jour font que ce logiciel n’est qu’au début d’une révolution. Et ce ne sont pas quelques «journalistes » qui n’aiment pas le « libre » qui empêcheront des pros objectifs de basculer sur Darktable. Et la prochaine évolution que j’aimerais serait de pouvoir mélanger plusieurs photos. Comme ça on aurait un Photoshop et un Lightroom dans un seul logiciel

  3. que rajouter a tout cela,sinon de dire que c’est bien de l’avoir dit et écrit avec force arguments.Bravo a vous pour votre courage et j’espere que ça va en calmer quelques uns.

  4. La réponse est à la fin de l’article. Darktable, tout comme Lightroom, s’adresse à des photographes qui désirent maîtriser le rendu de leur photo de A à Z. Cette maîtrise n’est en aucun cas lié à l’outil utilisé, mais à la compréhension des concepts de développement. En ce qui me concerne, j’ai tenté d’appréhender et de comprendre ces concepts en lisant et relisant encore et encore l’ouvrage de Anne-Laure Jacquart : “retouchez vos photos pas à pas”. Ensuite, j’ai choisi un outil. Utilisateur exclusif de Linux depuis toujours et convaincu par la puissance et l’esprit communautaire qui fonde le monde du libre, je me suis tourné vers Darktable. L’utilisation d’un logiciel requiert ensuite un apprentissage conséquent, et Darktable ne déroge pas à la règle. La différence avec Lighroom, c’est qu’il va être difficile de trouver un proche pour vous montrer pas à pas. Mais internet permet de s’affranchir des distances et c’est en visionnant les vidéos de Carafife que pas à pas j’ai commencé à maîtriser toute sa puissance. Pour les cas plus complexe, j’ai toujours trouvé la réponse avec le forum de Darktable.
    Alors, oui, il faut beaucoup de temps, mais les constructeur d’APN, nous offre une possibilité de s’affranchir de toute cette partie chronophage en intégrant dans leur appareil un module de développement automatisé. Pour y accéder, il suffit de choisir l’option JPG. Choisir le Raw, c’est choisir la difficulté et donc accepter d’apprendre.

  5. Je partage ton avis…
    Dans tous les domaines, le meilleur outil c’est celui que l’on maitrise…
    Quelqu’un qui compare un outil qu’il a utilisé pendant plus de 10 ans avec un outil qu’il découvre sur 2 jours devra être très bon pour savoir prendre du recul…
    J’ai commencé à traiter des RAW avec Rawtherapee en 2011 puis je suis passé à Darktable en 2015. Comme pour tous les outils il faut savoir passer du temps pour apprendre à les utiliser… Avec Darktable je sens que je progresse et j’apprends de jour en jour et aujourd’hui il répond entièrement à mes attentes…
    La courbe d’apprentissage est peut-être plus rapide avec Lightroom, la communauté étant plus vaste et des préréglages se trouvant à la pelle…
    Je comprends que Darktable peut faire « peur » avec tous ces modules, mais au début si on se limite à quelques-uns de base ca se passe bien…
    L’argument qu’un Pro devrait forcement utiliser des logiciels payants me fait bien rire aussi…. Ce qui compte c’est le résultat, pas le moyen d’y parvenir….

    Sinon en parlant de « libre », une certaine presse (papier, web,…) est-elle complétement « libre » de démonter des Canon, Nikon ou Adobe au risque de perdre des crédits publicitaires… ? Alors que démonter un logiciel libre c’est sans risque… 😉

    Nicolas

  6. Je suis completement d’accord avec cet article.
    Mon seul bemol à tout ça de prendre pour exemple Compétence photo pour les problèmes de tests mauvais et biaisés à cause d’un utilisateur habitué à Lightroom, alors que c’est à mon humble avis le magasine qui a le mieux effectué le travail de test, et qui est peut être le moins biaisé par Lightroom puisqu’ils publient très régulièrement des tutoriels pour d’autres logiciels. Leur test de darktable m’avais au contraire redonné un peu de baume au coeur, après avoir lu une pelleté de tests d’autres blogs/videastes/magasines qui enchaînaient les commentaires résultant d’une prise en main trop courte et qui n’avaient clairement pas lu la documentation. Encore une fois ce n’est que mon humble avis 😉

    Sur l’interface comme sur le fond, darktable propose quelque chose de différent, et il faut du temps pour apprendre à l’apprivoiser. Mais après ça, c’est que du bonheur !

    Merci Aurélien pour ce billet très bien construit.

    1. Effectivement, j’ai cité Compétence photo parce que c’est le premier qui me venait à l’esprit, ça n’était certes pas le pire, mais dans tous les cas, préjuger de ce dont le pro a besoin sans savoir de quel pro l’on parle, c’est de la foutaise. Et puis, il y avait des erreurs dans leur article aussi.

  7. C’est bien dit, mais c’est aussi bien écrit (ce qui n’est pas si courant de nos jours).

    Une chose me manque dans Darktable par rapport à Lightroom : le très faible nombre de champs XMP pris en compte (autres que EXIF). Du coup, j’utilise d’autres logiciels pour cataloguer/rechercher mes photos et Darktable n’est “que” mon outil de développement raw.

    NB. J’ai juste regretté le “stupide” dans la première phrase du dernier chapitre, il est inutile et affaiblit le reste de la phrase…

  8. C’est une belle mise au point sur la qualité, le travail accompli, l’investissement nécessaire, l’avenir et sur les logiciels libres en général. Merci pour ce billet d’humeur pertinent et argumenter. Au passage très belles photos Aurélien.

  9. L’article commençait bien et était intéressant, sauf que à la fin de cet article vous vous en prenez aux utilisateurs Lightroom et Windows, tout ça à cause d’un article émis par un journaliste. Arrêtez de mettre tout les utilisateurs dans le même panier, une personne ayant une ouverture d’esprit comme celle que vous avez l’air d’avoir ne dit pas cela ……. je vous cite “De grâce, restez stupide et paresseux, continuez à utiliser Lightroom, et arrêtez de croire qu’on cherche à vous convertir : on se portait très bien avant que darktable ne s’ouvre à Windows. Vous voulez apprendre : on veut bien vous aider. Vous avez la flemme : restez dans votre indigence crasse, shootez en JPEG, on n’a pas besoin de vous. Au fond, c’est simple.”

  10. Je souscris à ce que dit Romain. Je suis un transfuge de Lightroom et je pense que nous sommes nombreux sur ce forum à jouer honnêtement le jeu et même à essayer, modestement, de contribuer à faire vivre la communauté darktable. Ce serait bien de le reconnaître et d’arrêter de stigmatiser tout le monde sur base des comportements de quelques uns que vous jugez inappropriés.
    Quant aux articles sur darktable, c’est vrai qu’ils sont souvent sommaires et trop négatifs (même si celui de Compétence photos est un des plus corrects je trouve). Pourtant, c’est grâce à de tels articles que la communauté dt grandit. Il ne faut pas sous-estimer le sens critique des lecteurs : même un article négatif permet de comprendre quelles sont les fonctionnalités majeures présentes dans le logiciel. A partir de là celui qui est intéressé va se documenter plus avant puis télécharger le logiciel et le tester. C’est en tout cas le processus que j’ai suivi et que je ne regrette pas.

  11. Contrairement aux commentateurs précédents, je trouve ce ton grand seigneur d’une prétention ridicule, d’une agressivité immature et d’une rhétorique bancroche…
    Exhorter à l’effort et à la remise en question tout en étant aussi épouvantablement content de soi, voilà qui est plutôt étrange… Ou plutôt pas si étrange que ça, d’ailleurs 😉
    M. Aurélien Pierre n’est, déclare-t-il, pas jaloux de grand-monde ? Eh bien moi en tout cas je ne suis pas jaloux d’Aurélien Pierre (ni de ses photos, soit dit en passant).

    1. Qui se sent morveux : qu’il se mouche. Je ne vais pas m’excuser de mes opinions, surtout pas quand elles sont étayées par des faits. Et j’ai le courage de les signer de mon nom, en fournissant des exemples de mon travail pour que les gens se fassent leur idée. À la différence de certains trolls anonymes vexés qui s’en prennent au ton, et pas au discours.

      1. Bonjour Aurélien,
        On peut toujours étayer un discours sur un ton mesuré, empathique, constructif. Rejeter ceux qui ne nous ressemblent pas ne nous rend pas service mais nous fait souffrir. Les intégrismes, d’où qu’il viennent n’ont jamais servi l’ humanité.
        Les réactions impulsives viennent de notre histoire, des pressions que nous subissons ( morales, intellectuelles), de notre ego parfois démesuré qui nous pousse parfois dans le mur.
        Alors les réponses, adaptées, intelligentes, qui tiennent compte du présent et du contexte nous rendent plus compréhensibles à ceux qui n’ont pas notre culture.
        Mais pour répondre, il faut avoir exploré et accepter de ressentir ce qui ce passe dans notre corps et notre esprit. (D’après Kabat-zinn, professeur émérite de médecine fondateur de la Clinique de Réduction du Stress et du centre pour la pleine conscience en médecine de l’université médicale du Massachusetts.)
        J’arrête ici mon propos qui pourra paraître moralisateur. Je suis très déçu de la tournure prise par ce débat et je demande : “y a-t-il un modérateur dans l’avion ?”
        Cordialement. JaCo.

        ” Si on perçoit le monde entier comme un ennemi, vouloir le transformer pour qu’il ne nous nuise plus est une tâche sans fin. Il est infiniment plus simple de changer notre perception de choses ! “.
        ” Nous sommes tous esclaves de nos actes, pourquoi en vouloir aux autres ?”
        Shantideva, vers 685-763, philosophe indien boudhiste.

  12. Bonjour, je suis non pas un converti Lr -> DT mais un utilisateur de DT. A me lancer dans la compréhension d’un logiciel autant commencer avec lui. Je suis émerveillé de ses capacités et du travail accomplit par les développeurs. Mon incompétence ne me permet même pas d’imaginer le travail que cela peut représenter mais je vous en remercie tous. J’avais un jour demande si l’on pouvait apporter une contribution financière aidant au développement … impossible m’a-t-on répondu sur le forum. Ma seule action est donc de promouvoir DT dès que je le peux.
    J’en reviens au coup de gueule que je peux comprendre car se faire démolir alors que celui d’en face n’a pas fait l’effort, c’est insupportable. Par contre, par pitié ne mettez pas ça sur les pauvres gens qui utilisent DT sous Windows. Les critiques se multiplient avec la compatibilité de DT avec Windows et son usage exponentiel vous expose à la critique mais ne généralisé la connerie d’une poignée au reste du monde.
    Je conclus : DT est un outil merveilleux quel que soit le système d’exploitation et merci à tous les contributeurs.

  13. Bonsoir à tous ceux qui suivent ce sujet. Je partage le fond de cet article d’ Aurélien.
    Mais c’est dommage, la conclusion n’est pas digne de son auteur. On voudrait frapper certains d’entre nous d’ ostracisme qu’ on ne pourrait faire mieux et merci à Romain, Georges et Dave d’avoir aussi soulevé le problème. Les arguments de cette conclusion me font penser à ces utilisateurs de Mac qui toisent parfois de haut le bas peuple “windowsien” ou ces intégristes de linux qui considèrent ces mêmes individus comme des attardés de l’utilisation de l’informatique. (Coup de gueule…). Je ne pense pas que l’ouverture de darktable à Windows soit une régression pour la communauté. C’ est au contraire une opportunité. Nombre de “Windowsiens”, et je revendique mon appartenance à cette secte, peuvent renforcer cette communauté. J’espère que les afficionados de darktable, par leurs discours, ne souhaitent pas garder leur arène fermée à l’intérieur de leur pré carré. (Re coup de gueule…). C’est en ouvrant darktable à toutes les compétences que l’on pourra prouver à ces journalistes non informés qu’ils feraient mieux d’ étudier un peu plus dans le détail darktable avant de publier leurs articles.
    Je pense qu’ Aurélien s’adressait à eux, il aurait dû le préciser dans son “Coup de gueule”.
    Très cordialement à tous.
    JaCo.

    Ps : Au chapitre ” On dit des choses fausses sur darktable (Je reste poli.)”.
    Lisez le n° d’ avril 2018 de la revue “Chasseur d’images” page 82 et suivantes, “lightroom and Co”.
    Vous y apprendrez que darktable est classé dans la rubrique “Cataloguer et traiter” mais
    qu’il ne permet pas “le traitement localisé” et qu’il faudra donc exporter le fichier vers un logiciel
    de traitement bitmap ( Gimp ou autre)…

    “C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres”
    Kofi Annam.

  14. Qu’on soit bien clair : j’assume chaque mot de ma conclusion. J’en ai assez des euphémismes, des litotes, et des périphrases. Il ne s’agit pas de jeter l’opprobre sur les windowsiens ni sur les utilisateurs de Lightroom, mais bien de rappeler que la communauté darktable n’a aucun intérêt à ce que les gens jettent Lightroom pour darktable. Il y a une croyance ancrée qui est que les barbus cherchent à rallier les gens à la secte du libre. On ne sera pas plus riche, on ne dormira pas mieux la nuit, et à la limite, on aura plus de boulot sur le forum. Il ne s’agit pas non plus de répondre à un journaliste isolé, mais bien à une ribambelle de blogueurs, youtubeurs, journalistes, etc. qui nous abreuvent continuellement de leurs approximations et préjugés depuis 8 mois, sur le net et en kiosque.

    Le propos est de rappeler que les gens sont face à un choix (d’OS, de logiciel, de méthode), que la décision et ses conséquences sont leur responsabilité, et que vouloir changer (de logiciel) sans vouloir changer (de workflow), ça n’est pas une approche viable. J’insiste sur ce mot désuet : responsabilité individuelle. L’utilisateur a un cerveau et est majeur. Je suis fatigué des gens (journalistes comme participants de ce forum) qui ne lisent pas la documentation (gratuite et en français), pas plus que les anciens posts, avant de poser des questions auxquelles on a déjà répondu ou de dire des âneries. 99 % du temps, ces utilisateurs sont sous Windows. Il y a une culture de l’assistanat, sous Windows, qui rend les gens dépendants et néanmoins ravis de leur statut.

    Et, oui, je sais bien, il y a des windowsiens sympas. Mais là, maintenant, tout le monde est prévenu. Il y a eu une différence entre accueillir les nouveaux et avoir besoin d’eux. De même qu’il y a une différence entre être ouvert d’esprit et aimer se faire prendre pour un imbécile. Je n’ai jamais refusé d’aider quiconque, Windows, Mac ou Linux, ce que je refuse, c’est de faire leur boulot à leur place, parce que je n’ai pas le temps.

    Le projet Gimp est un bon exemple de ce qui attend darktable : tous les dév sont sous Linux (parce que c’est plus simple), les utilisateurs qui soumettent des rapports de bug (complets et circonstanciés) et testent les béta sont majoritairement sous Linux, et tous les casse-pieds qui pleurnichent que ça marche pas et qui demandent des changements sont essentiellement sous Windows. À tel point qu’ils ont des problèmes pour assurer la stabilité sous Windows, ce qui alimente le cercle vicieux des râleurs. Il y a un vrai problème de mentalité chez les windowsiens, et même s’il y a des exceptions… Ce ne sont que des exceptions.

    1. Bonsoir Aurélien,
      Je regrette, même si tu as raison sur le fond, je pense que tu ne respectes pas cet article du règlement du forum :
      “De manière générale, soyez poli et cordial.” Je parle de la cordialité.
      On n’est pas obligé de faire dans les euphémismes, les litotes, et les périphrases pour exprimer clairement ses idées. On n’est pas obligé non plus d’être dans l’invective, çà n’éclaire pas le débat et çà fragilise son auteur. L’ouverture d’esprit que tu sembles revendiquer nous impose le recul, l’empathie, la compréhension. Et pour moi, ce n’est pas passer pour un imbécile que d’adopter cette attitude. Car dans ce cas, à 75 ans je dois avoir une sacré tête d’ imbécile heureux !
      Cordialement. JaCo.

  15. La chaîne Carafife existe depuis de nombreuses années maintenant. Elle fût d’ailleurs bien avant l’existence de ce site l’une des rares plateformes francophone d’expression et de soutien concernant ce logiciel. Jusqu’à l’avènement de DT sous Windows, le ton général des commentaires et des interventions étaient bien différents…
    Aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé. Le temps de visionnage moyen sur ma chaîne s’est litteralement effondré et les tutos ne sont plus regardés mais survolés. Je note aussi une “déviance” notoire dans les questions. Je sens bien à la lecture de ces dernières que le manuel utilisateur n’a même jamais été ouvert. Il y a et c’est indéniable chez les utilisateurs de Linux, une certaine culture de l’effort. Rien ne tombe de l’arbre sur ce système et quasiment tout se mérite. En récompense, on y gagne en indépendance, en solidarité et en bien d’autres choses encore. Dans cet éco-système, le rapport entre les logiciels et l’utilisateur est bien différent. Personne n’exige rien car tout le monde mesure ce que l’on doit aux devs. Lorsqu’il n’y a pas d’argent en jeu, il n’y a souvent pas d’exigences. Cela n’empêche pas les utilisateurs d’avoir un avis ou des souhaits. Plutôt que de taper du poing sur la table comme de vulgaires capricieux, les utilisateurs participent et s’efforcent de transformer l’exigence éventuelle en légitimité. En developpant, en améliorant, en testant, en diffusant… Cette légitimité autorise la critique dans son détail. Lorsque l’on est légitime, on peut s’octroyer cette liberté là. Le monde du logiciel libre et ses composants est loin d’être parfait mais parfois, certains logiciels sortent du lot. Libreoffice, Gimp, Inkscape, Blender, darktable… Ne pas admettre qu’un logiciel soit bon parce qu’il est libre est foncièrement stupide, stupide mais autorisé. Profiter d’une position dominante (bloggueur, youtubeur, journaliste, animateur ou star des forums…) pour descendre en flèche un logiciel sans s’être donné les moyens de le tester dignement est juste insupportable. Si ces comportements existaient bien avant l’arrivée de DT sous W$, ils étaient relativement anecdotiques. AUjourd’hui ce n’est plus le cas. En plus, certaines de ces critiques sont fondées car basées sur une version de dt qui est instable, incomplète et qui est le fruit d’une pression massive d’utilisateurs W$ qui n’admettaient pas que l’on ne le trouve pas sous leurs systèmes. Comment accepter que ceux là même qui réclamaient son portage sous W$ s’acharnent autant sur lui. C’était suicidaire et je n’ai jamais cessé de le penser. Un lion ne vit pas sur la banquise et dt peut n’exister que sous Linux. DT est déjà différemment porté sous Mac alors sous W$….
    @Romain, @Georges, @Dave
    Je pense qu’Aurélien s’adresse à ces utilisateurs là. Je peux comprendre votre agacement mais votre arrivée dans cette communauté est peut-être encore un peu fraîche pour mesurer le degré d’exaspération que ressent certains d’entre nous. Vous l’aurez peut-être remarqué mais mes tutos sur dt se font de plus en plus rares. Aujourd’hui, il m’arrive même de supprimer (très rarement heureusement!) certains commentaires tant le ton employé ou la stupidité de ce qui y est écrit est inacceptable. Nous comptons parmi les membres de cette communauté des utilisateurs w$ sympas, ouverts et constructifs. Mais pardon de le dire les copains, ne croyez pas que vous êtes la majorité 🙁
    Loin de moi l’idée de vouloir paraphraser Aurélien mais il me semble bien que c’est à cette majorité là qu’il s’adresse dans son article et si je n’ai pas taper à coté, je partage en effet son avis…

    En tout cas, l’argument qui consisterait à dire que le portage de dt est bon pour son developpement est un avis dont je m’éloigne un peu plus chaque jour. Un pingoin n’est jamais plus injustement jugé que lorsqu’il est dans la savane. Malgré tout, dt existe aujourd’hui sous W$ et il nous faut l’admettre. Mais cela ne doit pas nous dédouaner de la vigilence qu’elle sous-entend, fussions nous devoir nous engueuler de temps en temps 😉

    1. On est bien d’accord. Avec des tutos de 50 min à 1h20, ma durée moyenne de visualisation est de 8 min et s’est vautrée depuis 6 mois (alors que le nombre d’abonnés n’arrête pas de grimper, quelle logique ?).

      1. Ce n’est pas étonnant, la durée de l’attention maximale d’attention des apprenants de tous niveaux sur les vidéos d’apprentissage est au maximum de 20 minutes ( Sources Education Nationale.) C’est comme çà. aux concepteurs de moduler leurs séquences, ce qui n’est pas simple, j’en sais quelque chose.
        Cordialement.
        JaCo.

  16. Carafife et Aurélien, je ne reviendrai pas sur le coup de gueule initial mais oui l’ouverture de DT à Windows est un enrichissement même si cela vous apporte son lot d’emmerdes et de critiques. Pour reprendre l’expression de JaCo, vivre dans son pré carré n’est pas louable. Même si l’ouverture de DT sous Windows vous apporte 99 critiques pour une louange, ne retenez que la louange. Ce n’est pas le monde de l’informatique qui est ainsi mais le monde tout court et vivre en autarcie sur sa banquise … ce n’est pas faire face au monde réel. Dans mon job alimentaire, je ne dis pas aux collègues : “Hey les gars, je vous laisse la populace et moi je me garde les rupins”. Le monde ne fonctionne pas ainsi et le logiciel libre ne peut agir ainsi. Même si votre travail immense est bénévole, vous ne pouvez le réserver à une caste et vous devez soit assumer, soit réagir, soit ignorer les critiques mais vous ne devez pas vous fermer et vous isoler.
    Encore merci à tous et les tutos … Je les ai tous vu de la 1ère à la dernière minute.

    1. Avec plaisir @Dave et content que ces tutos t’aient servit 😉
      Juste pour préciser… L’attitude de ces gens ne m’attire pas “d’emmerdes”, elle dessert juste la réputation du projet et insulte le boulot accompli. Il n’y a pas de pré-carré dans le libre, chacun est libre d’y venir ou pas. Si demain nous sommes1 milliard de plus sous Linux, cela ne me dérangera pas. Je dis juste que lorsque tu pars en Russie au mois de novembre vêtu seulement d’un maillot de bain, tu ne reviens pas en France en démolissant le pays parce que tu y as eu froid… C’est en cela que c’est un non sens. En tout cas, votre présence ici et je l’espère votre plaisir d’y être montre bien que nous pouvons être libres, accueillants et réagir avec force face à cette légion d’imbéciles 😉
      à bientôt…

      1. Oui Carafife je comprends ce qui vous agace et comprend le saut d’humeur mais ce billet à mon avis n’atteindra pas son objectif car là où il est publié, il n’est lu que par des gens ralliés à votre cause. Faites valoir un droit de réponse dans les revues qui ont critiqué injustement DT et là ça aura plus d’impact. Bonne journée.

      2. J’ai peur que cette discussion ne débouche sur rien de très positif et ce n’est en tout cas pas le type d’échanges que je préfère sur les forums. Néanmoins, je veux tenter une dernière fois de faire comprendre ce que je ressens à la lecture des posts d’Aurélien et Carafife.
        Si je comprends bien ils nous confirment que le message d’Aurélien et notamment sa conclusion s’adressent à la majorité des utilisateurs de la version Windows de ce forum. Pour preuve Aurélien dit “il y a un vrai problème de mentalité chez les windowsiens et même s’il y a des exceptions … ce ne sont que des exceptions” et Carafife dit “Nous comptons parmi les membres de cette communauté des utilisateurs w$ sympas, ouverts et constructifs. Mais pardon de le dire les copains, ne croyez pas que vous êtes la majorité”.
        Alors à qui vous adressez-vous ? à des passionnés de photographie, sans quoi ils ne seraient pas sur ce forum, c’est-à-dire à des personnes
        – qui ont investi du temps et de l’argent pour se former aux bases de la photographie et se former à l’utilisation d’un boitier reflex ou similaire et aux objectifs ou autres accessoires qui leur sont associés
        – qui ont ensuite fait choix d’utiliser le format RAW (le plus simple d’accès n’est-ce-pas ?)
        – et qui ont choisi comme logiciel de post-traitement darktable, qui, vous le dites assez, n’est pas la recommandation classique des youtubeurs et autres journalistes et est souvent présenté comme difficile d’accès et nécessitant beaucoup d’efforts d’apprentissage.
        – et qui enfin essayent, avec leurs moyens d’apprendre à utiliser dt.
        Et ce sont ces gens là qu’Aurélien qualifie de “stupide et paresseux” ou “d’utilisateurs consommateurs, réticents à l’idée d’investir dans leur formation ” et à qui il conseille de “rester dans leur indigence crasse” !
        Même s’il leur arrive de poser une question qui a déjà été traitée sur le forum ou dont la réponse se trouve dans la doc, ils ne méritent simplement pas de tels qualificatifs. Désolé d’avoir à le dire, mais ces propos d’Aurélien sur la généralité des windowsiens (et pour que ça soit clair, je m’associe totalement à eux) sont
        – factuellement inexacts
        – totalement irrespectueux des personnes
        – et comme le dit Jaco plus haut, a minima limites par rapport au règlement du forum.
        Encore une fois je n’aime guère ce genre de discussions mais là, je n’ai pu laisser passer.
        J’espère néanmoins que la sérénité reviendra sur ce forum que j’aime bien par ailleurs et que je recommande régulièrement y compris sur des sites qui ne sont pas particulièrement pro-libre.
        Cordialement,
        Georges

        1. Bonsoir Georges,
          Merci de cette réponse que je partage entièrement.
          J’espère aussi que l’on reviendra à des propos plus modérés.
          Cordialement.
          JaCo

        2. Cet article s’adresse aux gens qui utilisent les moteurs de recherche et s’intéressent à darktable. Voir Google Trends : https://trends.google.ca/trends/explore?date=today%205-y&q=lightroom%20darktable,lightroom%20gratuit,darktable

          J’ose espérer qu’après avoir lu des « tests », ils tomberont dessus au détour d’une recherche et s’estimeront prévenus avant de s’embarquer dans l’aventure.

          Je pense que les gens méritent qu’on les appelle par leur nom. Un mec qui ne fout rien et attend qu’on lui serve la solution est un paresseux. Si, en plus, il veut des recettes de cuisine pour éviter de faire fonctionner le cerveau, il est stupide. Il faut arrêter avec le paternalisme et les excuses…

          Ça fait deux ans qu’on répond bénévolement aux gens sur le forum et qu’on discute entre nous de l’évolution des choses, et je regrette mais on a tous la même conclusion : depuis plusieurs mois, on voit des comportements qui n’existaient pas avant, et ça rend les choses passablement moins sympa. Carafife ne poste plus rien, Pascal se fait rare… Les emmerdeurs sont en train de pousser les gens qualifiés dehors, parce qu’ils ont tous un métier à côté, et leur dose de gens pénibles au boulot.

          On a mis sur pied une FAQ, des modes d’emplois, des listes de ressources, rien n’y fait : 75 % des réponses consistent à répéter la doc ou des topics plus anciens.

          Maintenant, si vous avez envie de vous y coller, faites-vous plaisir. On fera le bilan dans un an…

          1. Dans les années 80, un proverbe anglais disait « quand tu n’a pas compris, alors tu ouvre le manuel ». Maintenant il est tellement plus facile de poser la question que de faire l’effort de chercher. Je ne participe pas au forum, j’ai juste donné quelques préréglages. Mais bon, on s’appr Un peu trop du point Godwin à mon goût. Tolérance et compréhension….

    2. > et vous devez soit assumer, soit réagir, soit ignorer les critiques.
      C’est ce qu’il a fait, non ? Il a réagi.

      > Faites valoir un droit de réponse dans les revues qui ont critiqué injustement DT.
      Est-ce que les gens qui contribuent à DT ont envie – en plus – de passer du temps à ça ? Pourquoi n’est-ce pas toi ou moi (par exemple) qui prends ce temps ?

      Pour avoir parfois (brièvement) échangé dans le passé avec certains développeurs DT, je me suis vite rendu compte qu’ils faisaient ça avant tout pour se faire plaisir et que le “qu’en dira t-on” (dans une revue ou sur un forum) leur en touche une sans faire bouger l’autre (ils ont bien sûr l’intelligence de prendre en considération les remarques constructives).

      1. Bonjour mahikeulbody, je réponds à tes remarques sur mon dernier commentaire.
        D’une part, j’ignore les revues et articles qui sont à l’origine du courroux d’Aurélien et d’autre part il faut avoir les compétences et connaissances pour le faire valoir … ce que je n’ai pas sinon c’est volontier que j’y consacrerais le temps.
        Quant à la réaction légitime d’Aurélien, en effet elle a eu lieu mais à mon avis pas au bon endroit. Faire un discours devant ses ouailles est souvent peu productif. Il ne faut pas croire que la presse va sa fatiguer à cliquer sur un lien et lire un article qui les mettrait dans l’embarras.
        Bref comme l’a dit Georges, on risque de tourner en rond et j’arrêterai là mes interventions sur ce post.
        Bon dimanche à tous !!!!

  17. Morveux ? Vexé ?
    De quoi serais-je vexé ? Je ne suis pas la cible de vos fulminations ; n’étant pas windowsien, ni un pauvre wannabe tombé de la dernière pluie sous votre regard courroucé. Et c’est ce qui me permet de vous répondre l’esprit tranquille.
    Si quelqu’un est vexé ici, c’est vous, tout vos discours le démontrent. Et vous êtes vexé très exactement comme l’étaient les bourgeois de 1936 (médecins, notaires et… ingénieurs) par les “congés payés” qui venaient s’égailler et brailler sans manières et sans scrupules sur les plages autrefois si délicieuses, au bon vieux temps de l’entre-soi et de la rigueur, avant que ces fainéants d’ouvriers ne les envahissent au lieu d’aller bosser !
    En vérité, cher Aurélien Pierre, quel bien imaginez-vous faire à la communauté, ici et sur d’autres sites, en imposant votre sempiternelle morgue crispée, en étalant si souvent vos mérites laborieux et quelques élitismes caricaturaux, qui se résument pour l’essentiel à ceci : l’utilisateur de Windows est une larve consumériste incapable ; l’utilisateur de Lr est à la photo ce que le windowsien est à l’informatique : une méprisable nullité, qui clique à l’aveugle sans savoir ce qu’il fait ; l’utilisateur de Mac un cocu, otage volontaire d’une firme sans scrupules…
    À l’opposé du linuxien, qui — à vous lire — est par nature et par destination :
    – plus libre
    – plus intelligent
    – plus savant
    – plus lucide
    – plus courageux
    – plus travailleur
    – plus responsable
    – plus polyglotte *
    – plus sympa (vous n’avez pas osé “plus drôle”, ça ne serait vraiment pas passé)
    Bref, le parangon des vertus, l’arbitre des élégances, le puit de science, le sel de la Terre, le génie des Carpates.

    En fait, vous êtes bien moins intéressant que vous ne l’imaginez. Voilà ma contribution du jour à la bonne santé du logiciel libre. Bon week-end à tous.

    * Les utilisateurs du forum doivent encore se souvenir avec quelle hauteur vous avez répondu à un gars qui avouait ne pas comprendre l’anglais, et avec quelle rengorgement de satisfaction vous lui assénâtes que : « 99 % de mes abonnements Youtube sont en anglais… » On est content de le savoir !

    1. On attend de lire vos réponses aux questions du forum. Pour l’instant, ce n’est pas vous qui vous tapez le support et répétez en boucle les mêmes choses.

  18. Il fallait peut-être que ce soit dit, il faut mettre fin sur ce forum à une forme d’intégrisme de la pensée alliée effectivement à une certaine “morgue crispée”. Ceci est la dernière réponse pour ce sujet.
    Cependant j’aimerai bien connaître l’avis des modérateurs de ce forum sur les propos échangés.
    Messieurs, on ne vous a pas beaucoup lu…
    Bonsoir à tous.
    JaCo

    1. Alors déjà ici c’est la partie blog pas le forum donc il n’y pas de modérateurs, juste des auteurs d’articles, après chacun est libre de commenter l’article ou pas. Toutefois, merci de commenter dans le respect de chacun. Je me doutais que billet d’Aurélien allait susciter certaines réactions. J’ai rien contre l’ouverture d’un débat du moment que cela se fait avec des arguments valables et de manière constructif. C’était juste un petit rappel.

      1. Bonjour,
        Merci de cette réponse. Elle me conforte dans mes convictions.
        J’ai effectivement confondu blog et forum.
        Cordialement;
        JaCo.

  19. Oulah…

    Je RE précise (ME concernant) que cet article semble s’adresser à une population d’utilisateurs dont je pense qu’elle est la majorité. Si j’accepte volontiers l’idée que je puisse me tromper, j’ai quand même l’étrange impression que vous prenez un malin plaisir à vouloir en faire partie. Je crois avoir dit que ce n’est pas ce que je pensais. Et de grâce, laissez les années 30 là où elles sont. Les comparaisons lorsque l’on cite cette époque peuvent vite glisser vers quelque chose qui serait pour le coup VRAIMENT inacceptable. Il y a des degrés dans l’insulte que nous n’atteindrons pas ici je l’espère. Comparons ce qui est comparable…
    Bien amicalement

  20. Je sors de l’hôpital et je suis ce fil que j’ai validé. Je ne vais pas censurer quelque chose? Je ne vais pas non plus apporter mon avis pour ne pas passer pour sectaire !
    Juste une chose que je vois c’est que certains intervenants écrivent comme s’ils sont des visiteurs et se revendiquent comme utilisateurs du forum : pourquoi ne pas utiliser le pseudo du forum ?

    1. Bonjour jpg54.
      Tout d’abord bon rétablissement à toi et désolé de t’embêter avec ce genre de sujet dans ces circonstances. Je figure sans doute au nombre des intervenants “visiteurs” que tu signales. Si c’est bien le cas, ça n’est pas intentionnel et ça résulte sans doute d’une mauvaise manip de ma part.
      Pour toute clarté donc, les messages signés “Georges” ci-dessus sont issus de l’utilisateur “GM1901” du forum. Mes excuses pour la confusion.
      Cordialement,
      Georges/GM1901

      1. Merci pour ton message et de relier à ton pseudo du forum. Juste une hospitalisation d’une nuit après une petite intervention. Je suis de nouveau sur pied. J’ai dû relire tout les commentaires de cette article et prendre un décision. Voilà que moi aussi, j’ai utilisé un autre pseudo que celui sur le forum mais c’est celui d’administrateur sur le blog qui est différent de celui de modérateur sur le forum.

    2. Bonjour jpg54, je vous souhaite également un bon rétablissement et mon “pseudo” sur le forum est Philippe D. Je n’ai pas imaginé qu’il y ait un intérêt à rattacher les 2. Bonne journée

      1. Merci de ta réponse et de ta sollicitude. C’était juste une petit intervention et une hospitalisation d’une nuit. Je l’ai juste signalé pour expliquer mon retard dans ma réaction du le blog. J’ai 2 pseudos, un comme administrateur du blog et un comme modérateur sur le forum. Comme quoi, il faut s’appliquer ce que l’on demande aux autres !
        J’avais bien rattacher pour pseudo utilisé ici avec celui du forum quand tu as parlé du fil que tu as initié pour “Comment soutenir darktable”.

  21. merci Aurelien,
    je travaille sous Linux depuis la Redhat5 (avant j’étais sous OS/2) pour mon activité professionnelle.je n’ai jamais touché ni au Mac ni à Windows, mais tout au long de ma carrière je n’ai entendu que “Linux n’est pas professionnel” car libre (pas d’éditeur sérieux !) et gratuit (mais il a un coût).
    Il en est ainsi avec tous les logiciels libres “grand public”:
    LibreOffice (Ah Excel et Word c’est mieux !),
    MariaDB,
    Firefox,
    Apache et tous les logiciels libres qui font tourner le net,
    Scribus,
    GIMP,
    Blender,
    Krita,
    MyPaint,
    Inkscape,
    LuminanceHDR,
    etc …

    Mais comme tu l’as dit, être un vrai professionnel, dominer son métier c’est avant tout du travail, de la patience, accepter les erreurs pour progresser, ne pas choisir le chemin facile que n’importe quel quidam peut suivre, mais se démarquer, prouver sa qualité.
    Je suis un amateur qui fait de la photo pour le plaisir, j’arrive à 1% de réussite dans mes clichés, je passe des heures à peaufiner mes réglages avec DT, mais je ne regrette jamais mon travail.
    Utiliser béatement Lightroom cela me fait penser au utilisateurs de Windows qui installent un serveur de mail derrière un pare-feu en 30 mn sur un clickodrome ! faire la même chose en prod, sécurisé nécessite de mettre les mains dans le cambouis, de comprendre ce que l’on fait et d’avoir plusieurs années d’études et de pratique derrière soi.

    je lis le forum depuis sa création, et je remarque également qu’actuellement seuls quelques % des articles sont constructifs. Tout le reste se trouve dans la doc ou les tutos de Carafife. je dirais donc : “R.T.F.M.” !
    .

    1. Bonjour,
      Ma culture informatique ou générale ne me permettant pas de saisir le sens de RTFM, j’ai donc fait une recherche sur le net : “Read the fucking manual (littéralement « lis le putain de manuel ». Est-ce que cette locution fait partie du langage linusien ? Je ne la connaissais pas dans le windowsien. Personnellement, dans mes écrits et positions sur ce blog, je n’utilise jamais les “gros mots” fussent-ils anglais ou français, par respect pour ceux qui me lisent. Malheureusement dans ce débat, il me semble que d’aucuns ont oublié ce que veut dire ce mot “respect”. Dans le monde dichotomique qui s’impose à nous ( Et ce débat en est un peu le reflet), cette valeur passe parfois au rang des attitudes ringardes. Dans ma vie d’enseignant, je me suis battu tous les jours avec mes élèves pour qu’ils appliquent ce principe. Mais comment peut-on faire en sorte que les jeunes appliquent cette philosophie quand on voit ce qu’en font les adultes… Alors, messieurs, un peu de respect pour tous relèvera le débat, enrichira les relations, fera tomber les barrières. J’avais pensé me retirer de ce blog mais c’ eût été me renier, me parjurer, moi qui qui ai ancré au fond de moi ce principe de vie.
      Merci de m’avoir écouté.
      Cordialement;
      JaCo.
      PS : Concernant le ou les manuels sur darktable, j’y reviendrai.

      1. RTFM est assez répandu dans le milieu linuxien c’est plutôt une expression pour dire de lire le manuel avant de poser une question dont la réponse est déjà dans le manuel. Dans la même veine, il y a aussi KISS pour Keep It Simply Stupid, bref gardez les choses de manière le plus simple possible.

      2. @JaCo

        L’expression n’est pas très “élégante” j’en conviens et très américaine. Dans le langage courant américain pour le peu que j’en sait, le terme “fucking” possède différents degrés. Il peut même être utilisé dans un compliment. Son origine (RTFM) est plus ancienne que Linux. Il me semble bien qu’on la retrouvait déjà sous Unix, Dos…
        Rien de bien méchant à en penser… 😉
        Bien amicalement

        1. En anglais américain, « fuck », c’est pratiquement une virgule.

          En québecois, le « tabarnak » qui fait tant rire les Français est en fait extrêment grossier.

          Question de système de référence…

          1. Bonjour,
            Encore une question de décalage culturel, et je m’excuse, ma culture anglo-saxone n’ est pas très développée. je peux un peu lire des documentations techniques sur les sujets informatiques mais je suis incapable de tenir une conversation. Je ne connais pas les subtilités de la langue anglaise.
            Enfin,même si j’ai un neveu professeur de linguistique dans une université à Montréal, il ne m’a pas expliqué ce qu’est un “tabarnak”. Je vais donc chercher sur le net ou le questionner.

            Mais revenons sur le décalage culturel. Toi qui revendique d’appeler un chat un chat, accorde moi de traduire, à cause de mon “décalage culturel” , “fuck” par “putain” et d’ être choqué par le terme.
            Dans l’éducation bourgeoise que j’ai reçue, mon père m’a toujours appris à respecter le sens des mots.
            Il faisait une différence entre “putain” et “prostituée”.
            De plus je suis allergique à l’utilisation des anglicismes dans notre belle langue française. Et en informatique, je suis gâté. Dans la vie courante, le dernier, “Food Truck me donne des boutons dès que je l’entends. Bref passons.

            Alors, ce décalage culturel peut expliquer le fait que dans un processus d’apprentissage quel qu’il soit, certains soient rebutés par la recherche des solutions dans “ce putain de manuel” ! J’ai un long passé de formateur (voir ma présentation sur “Présentation des membre”), que ce soit auprès des pré-adolescents, ou des adultes. Et j’ai toujours fait en sorte, auprès de ceux que j’accompagnais, de savoir si derrière le mot chat ils mettaient le même concept que moi.
            Pour l’anecdote, et je t’assure que c’est vrai, un collègue avait demandé à des élèves de 6éme de ranger dans l’ordre croissant des nombres. L’un d’entre eux lui a demandé ce que voulait dire croissant. le collègue s’est adressé à la classe. Bien sûr, le croissant au beurre est sorti
            Alors que j’étais principal adjoint dans un collège, je repérais deux élèves non rangés après la sonerie ; ” Bon, les lascars, vous passez à mon bureau” Il récoltaient en général une récitation à apprendre. Arrivés dans mon bureau ils m’ont accusé de les avoir insultés. Pour eux le mot “lascar” était une insulte.
            Je les ai envoyés chez la documentaliste faire une recherche sur le sens de ce mot. ils sont revenus en s’excusant et je n’ai pas donné la punition. J’aurais d’autres anecdotes sur le sujet.
            Dans les formations que j’ai pu donner en photo, combien de fois j’ai répété aux participants de consulter leur manuel. Et combien de fois ils m’ont répondu “Je veux bien mais il y a plein de mots que je ne comprends pas !”. Alors tu répondras ” Mais ils n’ont qu’à ” faire des efforts et lire un manuel d’ optique de seconde ou première pour comprendre ce qu’est une distance focale, le rôle de l’ouverture dans la netteté de l’image…etc…”. Bref, tu exigeras qu’il recrée le monde par eux-mêmes ?
            C’est certes très intéressant mais encore faut-il être capable de le faire et d’avoir en arrière la culture de base qui permet cette démarche. Et à partir du moment ou elle manque, que feront les gens ?
            Déstabilisés, fatigués professionnellement , angoissés car ne comprenant pas les réponses du manuel, mais aussi par paresse ( L’homme n’est pas fait pour le travail, la preuve, çà le fatigue ” disait Coluche), ils se retournerons vers ceux qui peuvent leur faire gagner du temps et les sécuriser. C’est une réaction normale, non de la fainéantise au sens que tu lui attribues. Essayons donc d’ avoir à l’esprit ceci lorsque nous accueillons des “nouveaux ” sur le forum.
            Enfin, pour terminer mon propos, je dirais deux mots sur le rôle du formateur ou de l’informateur.
            Il doit avoir certes la compétence. Mais au fait, c’est quoi la compétence ? Lorsqu’on pose la question, les dimensions savoirs et savoirs faire sont toujours énoncées mais on oublie parfois la troisième, tout aussi importante que les deux autres (Sinon plus) : le savoir être. Je ne vais pas entrer dans le détail de tout ce que l’on peut mettre derrière ce savoir.
            Mais je parlerai de trois qualités que doivent posséder les formateurs ou informateurs.
            Tout d’abord la patience. savoir répéter les mêmes choses en les variant, dans la forme, dans les exemples… Ensuite ne pas donner de jugements de valeur à “l’emporte pièce”. Il n’y a rien de pire que de dire à un élève” tu es nul, paresseux, on ne tirera rien de bon de toi”. Dans ce cas, le résultat est garanti.
            Enfin, et ceci me paraît le plus important, pratiquer l’empathie qui impose de prendre la personne à la fois dans ce qu’elle a de bon et de mauvais. Un individu n’est pas dichotomique. Il y a toujours quelque chose à en tirer pourvu qu’on sache le faire émerger. Ceci passe par le respect, voir parfois par la compassion.
            Voilà quelques réflexions d’un vieil imbécile heureux (Cf un de mes posts) et qui dans une autre vie a été confronté à une forme de détresse née de problèmes d’incompréhensions culturelles (Notre monde en est l’illustration).
            Et sans vouloir être moralisateur (Ce serait contraire à ce que j’ai dit au dessus) je pense que c’est aussi parfois le cas sur ce blog.
            Très cordialement.
            JaCo

          2. Ce que tu dis est très intéressant, mais j’apporterais plusiers bémols :

            nous nous adressons à des adultes majeurs et vaccinés, a priori motivés, dans le cadre d’une pratique artistique (de loisir ou professionnelle), pas à des gamins qui doivent être guidés dans les apprentissages fondamentaux.

            nous rendons service bénévolement parce que, parfois, répondre aux autres pose des défis intéressants et permet d’explorer des voies qu’on aurait pas exploré en restant dans notre pratique habituelle.

            Je ne suis pas Saint Jean l’Évangéliste. Je suis très patient, payé 20$/h, mais pour 0$/h, je ne vais pas me faire des cheveux blancs, j’ai assez de soucis par ailleurs. Si la tendance se confirme, il y a des gens compétents sur le forum qui vont juste disparaître par dégoût, des développeurs qui vont coder des trucs qui les amusent dans leur coin, et l’entraide va se passer entre débutants. Encore une fois, le projet Gimp nous montre la voie à ne pas suivre.

          3. Bonjour Aurélien,
            et merci de m’avoir fait part de ton intérêt concernant le post où je te parlais du décalage culturel ainsi que de la notion de compétences.
            J’ai bien lu, écouté tes réponses (et non pas uniquement entendues).
            Je n’y répondrais que si tu m’y autorises.
            Il m’a été reproché dans un post de n’écrire que sous un pseudo.
            Permets moi de me présenter :

            Jacky Cochepin, 74 ans, retraité de l’éducation nationale, instituteur, professeur de collège, formateur en utilisation de l’outil informatique dans le réseau des GRETA, conseiller en formation continue, principal adjoint de collège et aussi abonné au gaz et à l’électricité en Normandie près de Caen.
            Depuis que je suis en retraite, j’ai animé des formations en photo numérique dans deux associations. J’ai abandonné dernièrement pour des raisons que tu évoques souvent.

            Pour me dévoiler un peu plus, je te dirais que ma ligne de vie se rapproche de la philosophie bouddhiste et de la psychologie comportementale, mais je ne suis pas parfait.

            Effectivement, mon pseude est JaCo sur darktable.fr, mais sur Youtube, je suis plus connu comme le créateur de la chaîne JC TUTOS sur laquelle j’ai produit 14 tutos sur les masques de fusion dans darktable, apparemment appréciés et qui sont relayés sur notre site.

            Mais avant de te quitter, j’ai une question à te poser : t’es-tu trouvé diffamé, voire insulté dans l’ensemble des posts que j’ai pu écrire ? J’en vois peut-être un, celui où j’avais répondu à Scribe je crois. Je suis un émotif primaire et je te prie de m’excuser. Mais pour les autres ? Il ne s’agit pas de me dire que j’étais hors sujet, on me le reproche déjà assez.
            Très cordialement.
            Jacky

          4. salut Jacky,

            t’es-tu trouvé diffamé, voire insulté dans l’ensemble des posts que j’ai pu écrire ? J’en vois peut-être un, celui où j’avais répondu à Scribe je crois. Je suis un émotif primaire et je te prie de m’excuser. Mais pour les autres ? Il ne s’agit pas de me dire que j’étais hors sujet, on me le reproche déjà assez.

            Ça fait 10 ans que j’écris des articles d’opinion sur le net, ce qui est probablement la meilleure façon de se faire des ennemis anonymes et très remontés pour… juste des divergences d’opinions. Heureusement que j’ai le cuir épais. Scribe est un cas typique de vipère d’internet : le mec qui se cache tu ne sais pas où, qui ne se montre jamais sauf pour mordre, depuis le confort de son anonymat, sans se mouiller. Chez nous, les vipères, on les met dans les pots d’échappement des tracteurs. Je revendique le droit de mépriser les cons, surtout quand je n’ai aucune obligation envers eux.

            Ceux qui veulent discuter (du fond) discutent, ceux qui se sentent offensés trouveront toujours une excuse pour jouer les pleureuses sans passer par leur examen de conscience, la majorité silencieuse restera silencieuse. Là je suis en vacances, et j’ai complètement perdu le fil des commentaires et je propose qu’on passe à autre chose.

            Je rappelle juste que, dans une communauté d’entraide, quand ceux qui offrent l’aide n’ont plus de plaisir à se pointer, ils disparaissent. À moins d’être Mère Thérésa et d’aimer se faire mal.

            À bientôt !

  22. Tout ce qui est dit est vrai. Une fin d’article aussi “violente” était-elle utile ? Je pense qu’il vaut mieux expliquer et expliquer encore ce que peut faire darktable et inviter les gens à suivre les articles et vidéos présents sur darktable.fr et youtube pour se former et en rester là. Il y aura toujours des gens mal informés ou malhonnêtes.

    1. Bonjour,
      Merci de cet avis que je partage évidemment.
      je pense que si l’on faisait une étude statistique sur la motivation des gens dans l’apprentissage d’un logiciel quel qu’il soit, on retrouverait la fameuse courbe en cloche de Gauss. A gauche, les moins motivés, peut-être les plus mal informés, ensuite ceux qui oscillent entre l’effort et le découragement, enfin à droite le parnasse, les passionnés, les engagés.
      Ou classer les malhonnêtes dans ce schéma ? En tout cas, c’est malhonnêtes de considérer que tous ceux qui sont à gauche du parnasse le sont.
      Cordialement.

      1. Je vais préciser ma position, en tant qu’utilisateur du forum et du blog je suis enclin de soutenir ceux qui œuvrent pour faire progresser darktable, aide à me maîtriser où simplement aide sur le forum ceux qui ont des problèmes. Je ne vais pas faire une liste de tous ceux qui participent (donc tu figures en bonne place). Je suis un utilisateur principalement sous Linux mais j’ai Windows 10 pour pouvoir explorer certains problèmes même si je laisse les utilisateurs Windows essayer de répondre.
        En tant que modérateur sur le forum, j’essaye de mettre de côté ma position d’utilisateur en essayant d’être le plus neutre possible. Je ne privilégie aucun post venant d’un système ou d’un autre. Je surveille le forum plus que je n’interviens que je n’ai fait qu’un fois et contre un utilisateur Linux. Je dois dire que ce qui me fais assez monter sur dans les tours sont ceux qui viennent avec leurs problèmes sans plus d’informations : système utilisé ; version de darktable ; fichier photo pour que l’on puisse faire des tests.
        Pour l’administration du blog, j’essaye de présenter tous ce qui paraît pour aider à utiliser darktable, j’essaye de privilégier ceux en français en les publiant en premier mais je regarde ce qui ce passe en anglais et en allemand. Je valide aussi certains commentaires qui le demandent. Comme l’a dit @Pixtolero (qui est le créateur du forum et à qui je me réfère pour les actions), les commentaires sur le forum est libre et n’est pas modéré.
        Je rappelle aussi que c’est Andy COSTANZA qui met à disposition une partie de son espace InterNet qu’il paye et en fait profiter gratuitement à tous.

        1. Bonjour,
          Dont acte, j’ai effectivement confondu Blog et Forum. Je comprends parfaitement ta position.
          Je te remercie aussi de ta confiance.
          Concernant le sujet, tu me verras toujours montrer au créneau à chaque fois que je considèrerai
          que les personnes sont atteintes dans leur intégrité, fussent-elles de la confrérie Linux ou de Windows.
          Pour moi, ce partage en deux microcosmes est une idiotie, n’apporte rien à la connaissance, monte les gens les uns contre les autres en oubliant de les réunir pour en tirer ce qu’il y a de meilleur.
          Considérons que toute personne qui nous rejoint peut apporter son obole et s’il nous faut parfois la sermonner sur les valeurs que nous défendons, essayons au moins de le faire avec respect et élégance.
          La réputation de darktable en sera renforcée.
          Très cordialement.
          JaCo

          1. Bonsoir, merci de ta réponse, quand j’ai publié sur le blog ton premier tuto, je ne me suis pas demandé si tu étais sous WinDows ou autre et je ne t’ai pas demandé d’explication. J’ai juste regardé ton tuto et j’ai pensais que ça servirais la collectivité par l’approche que tu avais adopté.
            Maintenant, je ne vais pas essayer de sortir le nombre de messages d’utilisateurs qui sont venus pour un problème précis et que l’on ne revois plus.
            Je dois dire qu’il y en a qui se présente avec un approche qui m’encourage à continuer.

  23. Excellent billet d’humeur. Je plussoie et contre-signe.
    Je fais de la photo depuis plus de vingt ans et de la réalisation/du montage vidéo depuis plus de quinze.
    Je n’utilise que des logiciels libres et je n’ai pas l’impression d’avoir sous la main des softs de seconde zone, bien au contraire, même si certains domaines sont mieux servis que d’autres cela va de soi.
    Hélas, les moutons continuent de brouter et bêler alors qu’effectivement, ils sont majoritaires à ne même pas payer pour les logiciels qu’ils adulent.
    L’honnêteté et la liberté ne courent pas les rues…
    Merci pour cet article bien jouissif ! Salutations amicales 🙂

  24. @aurelienpierre sacré coup de gueule, je tout à fait d’accord avec toi.
    J’ai le même sentiment avec l’impression 3D que je découvre depuis quelques semaines, et je voie le même genre de commentaires dés qu’une impression foire, sans que les personnes ne se remettent en causes.
    J’utilise dt depuis moins d’un an non sans ragé après moi-même quand je n’arrive pas au résultat que j’escompte, mais c’est faute de ne pas maîtriser dt plus qu’autre chose.
    Il n’y a pas si longtemps que cela j’ai testé Lightroom et franchement, et malgré la tonne de tuto sur le net, j’ai jamais réussi à comprendre et maîtrise la bête, et ce n’est pas pour cela que je le dénigre comme font certain magazine, youbuteurs qui ont passé 2 petites malheureuse heures sur dt.

    dt a une courbe d’apprentissage longue, mais que l’on demande combien d’heure il a fallut à un bijoutier pour fabriquer sa première bague, un maréchal-férant pour son premier fer à cheval, le tourneur/fraiseur pour faire une pièce complexe, etc….

    Beaucoup de gens, attende que cela tombe tout cuis dans la main… mais rien n’est facile, n’y gratuit…

    Merci pour ce coup de gueule.

  25. @Leinadfr

    Et oui! on commençait déjà à citer les années 30. Nous ne sommes pas loin du point Godwin en effet…

    1. Bonsoir,
      Et oui, on s’en approchera d’autant plus que les participants resteront figés sur leurs positions, n’écoutant pas ou ne lisant pas, voire ne retenant que ce qui les oppose ou leur convient, bref si on reste dans un dialogue de sourds.
      Mais l’histoire regorge de telles situations. Voilà pourquoi je refuse de prendre parti et ceci définit le sens de mon action : expliquer, argumenter, comprendre avant de répliquer…etc…
      Cordialement.
      JaCo

  26. …”Voilà pourquoi je refuse de prendre parti “…

    Ah bon?

    …”Et oui, on s’en approchera d’autant plus que les participants resteront figés sur leurs positions,”…

    Le problème avec les anciens profs, c’est qu’il n’ont pas l’habitude de ne pas avoir le dernier mot et cet acharnement au dernier post en témoigne…
    Vous voulez avoir le dernier mot, allez faites vous plaisir! je vous le laisse 😉

    1. Bonsoir Carafife,
      De quel acharnement parlez-vous ? Avez-vous des comptes à régler avec les professeurs ?
      Est-ce que d’autres, sur ce blog ne cherchent pas à se faire plaisir ?
      Je sens un certain agacement qui traduit un manque de sérénité face à une situation peut-être déstabilisante.
      J’ai beaucoup apprécié vos tutos, tant dans leur contenu que pour le ton alerte et rassurant utilisé.
      Votre réaction me déçoit. Je n’ épiloguerai pas.
      Mais peut-être pouvons nous méditer sur cette pensée que j’ai faite mienne : “On progresse beaucoup plus en écoutant qu’en parlant. Le proverbe dit ” Tu as deux oreilles et une bouche, ce qui veut dire que tu dois écouter deux fois plus que tu ne dois parler.” La parole nous transforme parce qu’elle nous force à préciser nos idées, mais l’écoute est encore plus puissante, car elle nous ouvre à d’autres univers que le nôtre.
      Alexandre Jollien, Philosophe handicapé, auteur de “Eloge de la faiblesse”, prix de l’Académie française 1999.
      Citation tirée du livre ” trois amis en quête de sagesse” avec Christophe André, médecin psychiatre, spécialiste sur la méditation en pleine conscience et Matthieu Ricard, moine bouddhiste, Chapitre ” L’art de l’écoute” page 178.
      J’ai envie d’ajouter, on a aussi deux yeux pour mieux regarder.
      Pourrions-nous, tous, sur ce blog faire nôtre cette pensée …non pas pour avoir raison, mais pour comprendre.
      Très cordialement, même si vous voulez me laisser.
      JaCo.
      Ps : Contrairement à ce que vous pensez, je ne cherche pas à avoir toujours raison, je peux très bien reconnaître mes tords si on m’avance les arguments cohérents.

  27. c’est la 1ere fois que je suis des echanges sur ce forum…affligeant de voir comment cela a tourné…et si JaCo ,dont au bout d’un moment je suis fatigué de sa pseudo culture,pouvait revenir au vrai sujet car l’ensemble de ses propos n’ont plus rien avoir avec le débat initial.

    1. Bonjour,
      Et oui, quand j’ arrive chez mon boulanger, je dis bonjour.
      Et quand je vais sur un forum ou un blog, j’ ai la même attitude, j’ estime que c’est une marque de respect envers ceux qui me liront.

      Tout d’abord, je trouve un peu fort de café d’avouer poster pour la première fois sur un sujet et de le déclarer affligeant sans en donner les raisons.
      L’honnêteté intellectuelle mérite qu’ on s’explique, à défaut d’ y avoir participé.

      Alors affligeant le débat :
      – parce que le postulat de départ repose sur clivage entre deux sectes…
      – parce que des participants ont parfois utilisé l’ irrespect envers les autres plutôt que la compréhension et la bienveillance…
      – Par ce que certains, prisonniers des préceptes de leur chapelle, refusent parfois de prendre en compte des arguments et refusent tout dialogue constructif…
      – parce que le clivage dont j’ai parlé n’est que le reflet dichotomique du monde actuel…
      – Parce que certains (dont je suis) par leur discours modérateurs déplaceraient le sujet…
      – et pour terminer, parce qu’une certaine attitude globalisante est à l’image de ce qui se passe sur les réseaux sociaux…
      alors pour ces raisons, oui,peut-être.

      Merci beaucoup pour avoir mis en valeur d’abord mon pseudo mais aussi parlé de ma pseudo culture. Vous savez, cette, remarque perfide, je l’attendais.
      Ce n’est pas la première fois qu’on me la sort. J’ y étais préparé. Je revendique ma pseudo culture, car il faudrait qu’on m’explique ce qu’est la vraie culture. Je pense que vous faites allusion aux citations et autres références qui illustrent mes propos.
      Lorsque j’ ai passé mon Bac (en 1962) on nous demandait en dissertation de philosophie d’ inclure des citations dans notre rédaction. Non pas pour étaler notre culture (vous savez, comme la confiture, moins on en a et plus on l’étale…), mais pour illustrer notre propos, l’étayer par les avis et le regard de ceux qui avaient déjà écrit sur le sujet. Exercice pas facile à l’époque où on ne pouvait pas faire du copier-coller.
      Les auteurs, quels qu’ils soient ont recours aux citations pour renforcer leur propos et parce que ce sont des auteurs, on loue cette attitude qui consiste à vouloir faire une synthèse à un instant t sur une connaissance particulière ou dans un débat.
      Mais quand le pingouin lambda, que je suis, adopte ce comportement, on le taxe d’ étaler sa pseudo culture. Je pourrai, pour épater la galerie reprendre des citations, les triturer à ma façon pour qu’elles passent comme étant de mon jus. Par honnêteté intellectuelle et respect envers leurs auteurs, je m’y refuse.
      Celles qui illustrent mes posts sont issues de mes lectures et dans ce cas, je cite mes sources. Parfois, je fais la même chose que lorsque je n’ai plus de poireaux dans mon jardin. Je vais en acheter au supermarché. Je vais donc au supermarché de l’internet sur des sites ad hoc. C’est toujours passionnant. Alors dans ce cas je cite les auteurs.

      Puisque je parle de citations et que je suis un brin provocateur, en voici une d’un très grand humoriste connu, Albert Einstein. Elle fait toujours de l’effet quand les débats dérapent.
      “Deux choses me paraissent infinies : l’univers et la bêtise humaine” Et il ajoutait, peut-être en tirant la langue “Mais pour l’univers, je n’en suis pas encore sûr”.
      C’était aussi un grand provocateur. Les humoristes nous envoient souvent du poil à gratter, çà nous remue un peu le sang et la conscience.
      Albert aurait certainement la langue sèche s’il voyait ce que l’homme fait de sa planète actuellement (Hors sujet).
      Je n’aurai pas l’ outrecuidance de me considérer hors du panier. Je participe, ne serait-ce que mon acharnement
      à vouloir convaincre sur ce blog, à cette bêtise humaine (Et comme tout le monde dans d’autres domaines).
      Et tout cela, me dira-t-on, à cause d’un ego démesuré, cause primordiale de cette bêtise et qui nous mène droit dans le mur. Mais je ne suis pas le seul (A avoir un ego démesuré). Je le sais, j’essaie de me soigner, ce n’est pas facile.
      Alors, merci de m’avoir lu, et très sincèrement cordialement. (Lorsque je quitte la boulangerie, j’ai toujours un petit mot sympa pour les présents.
      JaCo.

  28. Darktable.fr devient un forum “grand public” avec ses avantages et inconvénients…

    1. Bonsoir jpg
      J’ai confirmation :
      Le respect, la bienveillance, le sens de l’écoute ne sont pas des valeurs partagées par tous sur ce blog.
      CF la réponse de tramaille ci-dessus.
      Là on dérive vers le type échanges pourris que l’on peut rencontrer sur certains réseaux sociaux. Déconcertant.
      CF la réponse de tramaille ci-dessus.
      Cordialement.
      JaCo.

      1. re bonsoir
        avant de critiquer les autres,vous feriez bien de vous regarder en profondeur,parcequ’en pourrisseur d’echange vous avez fait une extraordinaire demonstration de votre talent.Aurelien avait abordé un sujet,et vous depuis le début de vos ecrits vous etalez une bouillie de plus en plus incompréhensible de surcroit meme pas dans le sujet initialisé.Et malgré cela vous osez jugez mes propos,je pense mon cher qu’il faut revenir les pieds sur terre et surtout parler de DT plutot que de répendre votre soupe devenue de la bile d’une personne aigrie.
        et moi je signe de mon nom pas sous un pseudo.

        1. Un blog qui se transforme en forum! Bon je comprends que les posts à rallonge finissent par lasser et ajoutent de l’incompréhension. Soyons brefs et concis. Ça n’arrange rien de sortir des citations (un peu éculées, d’ailleurs) et il serait plus intéressant de revenir au sujet. Les engueulades de style forum, je connais ça depuis qu’ils existent, et c’est pour cette raison que je n’y vais jamais. Usenet et les liste de diffusion sont plus … serviables. D’ailleur Il y a une liste de diffusion anglophone pour Darktable. Alors je plussoie au propos de Tramaille, arrêtons la bouillie et buvons un coup. Au fait j’utili Mon pseudo qui me sert depuis…. pfouillouillou…. sinon, moi c’est Daniel Patin

        2. Bonsoir cher monsieur,
          Je vous remercie d’avoir ajouté à mon vocabulaire les mot “bouillie” et “Soupe” pour qualifier mes écrits.
          Et au risque de me répéter, si vous avez trouvé la soupe insipide, peut-être auriez vous pu y ajouter votre “gain de sel” pour en relever le goût. Pour le reste de vos allusions, hors sujet.
          Certes vous écrivez sous votre nom, ça ne me dit rien de plus qu’un pseudo. Qui êtes-vous, que faîtes-vous…
          Et puisque, à la fois vous me reprochez d’avancer masqué sous un pseudo et que vous semblez douter de mon intérêt pour darktable, faisons les présentations :
          Jacky Cochepin, retraité de l’éducation nationale, instituteur, professeur de collège, formateur en informatique dans le réseau des GRETA, conseiller en formation continue, principal adjoint de collège et aussi abonné au gaz et à l’électricité en Normandie.
          Depuis que je suis en retraite, j’ai animé des formations en photo numérique dans deux associations.
          Effectivement, mon pseude est JaCo sur darktable.fr, mais sur Youtube, je suis plus connu comme le créateur “aigri” de la chaîne JC TUTOS sur laquelle j’ai produit 14 tutos sur les masques de fusion dans darktable, apparemment appréciés et qui sont relaiyés sur notre site.
          Cher monsieur, je vous souhaite la bonne nuit.
          Jacky, JC Tutos alias JaCo.

          1. Bonsoir,
            Je vous prie de m’excuser, je post précédent ne vous était pas destiné, je m’adressai à tramaille.
            De toute façon, vous en auriez pris note.
            Cordialement;
            Jacky.

          2. bonsoir
            J’avoue que j’avais deviné que vous etiez l’auteur de toute une serie de tuto sur DT diffusés sous le vocable JC,et je dois dire que toute cette série de tutos est fort bien faite et de ça vous devez etre felicité.Mais sur tout ce que vous avez écrit a la suite du commentaire d’Aurelien est pure perte de temps et ça n’a rien apporté au sujet.
            Quant a moi mon pedigré traine sur internet.
            Cordialement

        3. Bonsoir cher monsieur,
          Je vous remercie d’avoir ajouté à mon vocabulaire les mots “bouillie” et “Soupe” pour qualifier mes écrits.
          Et au risque de me répéter, si vous avez trouvé la soupe insipide, peut-être auriez vous pu y ajouter votre “gain de sel” pour en relever le goût. Pour le reste de vos allusions, hors sujet.
          Certes vous écrivez sous votre nom, ça ne me dit rien de plus qu’un pseudo. Qui êtes-vous, que faîtes-vous…
          Et puisque, à la fois vous me reprochez d’avancer masqué sous un pseudo et que vous semblez douter de mon intérêt pour darktable, faisons les présentations :
          Jacky Cochepin, retraité de l’éducation nationale, instituteur, professeur de collège, formateur en informatique dans le réseau des GRETA, conseiller en formation continue, principal adjoint de collège et aussi abonné au gaz et à l’électricité en Normandie.
          Depuis que je suis en retraite, j’ai animé des formations en photo numérique dans deux associations.
          Effectivement, mon pseude est JaCo sur darktable.fr, mais sur Youtube, je suis plus connu comme le créateur “aigri” de la chaîne JC TUTOS sur laquelle j’ai produit 14 tutos sur les masques de fusion dans darktable, apparemment appréciés et qui sont relaiyés sur notre site.
          Cher monsieur, je vous souhaite la bonne nuit.
          Jacky, JC Tutos alias JaCo.

      2. Bonsoir @JaCo, je vous renvoie à mon commentaire en tant qu’administrateur, ne m’obliger pas à devenir un utilisateur lambda. Je crois avoir démontrer ma bienveillance et ne voudrait être désagréable.
        Cordialement.

  29. Pour @JaCo, puisque que l’on en est à parlé de dialogue de sourds, je te propose ce fil :
    https://darktable.fr/forum/showthread.php?tid=2086
    Tu verras à quoi on est souvent confronté sur le forum et après on peut se demander pourquoi Pascal Obry (un développeur français de darktable) est depuis un moment absent du forum. Je ne veux pas choisir entre les membres et te prie de respecter ma neutralité d’administrateur du blog.

    1. J’ai bien compris ta position et je la respecte.
      J’ai lu le fil, c’est effectivement édifiant .
      Pour ma part, et je pense que tu l’as compris, je ne supporte pas les comportements qui effectivement amènent au dialogue de sourds. Et un blog où les participants s’échangent des noms d’oiseaux n’est pas un espace de liberté.
      Je ne me suis jamais prévalu de mon travail sur darktable sur ma chaîne Jc Tutos, je viens de le faire ce soir, tu en prendras connaissance. Parce que les propos infondés, les allusions… y-en-a marre !
      Cordialement.
      Jacky

    2. J’ai du faire une erreur de manip dans mes réponses à tramaille et lainadfr.
      Ma réponse était plutôt à tramialle.
      Est-ce rectifiable ?
      Merci et à bientôt.
      Jacky.

        1. voila une bonne decision.
          En attendant c’etait la 1ere fois que j’allais sur ce genre de débat et la j’ai été servit,ça m’a copieusement agacé de recevoir 10 mails par jour de les ouvrir et de lire les choses qu’ils vehiculaient et qui n’avaient aucun fond technique en rapport avec le debat lancé par Aurelien.
          Je suis utilisateur de DT sur Mac depuis 2 ans,j’ai appris seul a m’en servir et surtout en bossant a partir du manuel (en français),des Tutos Carafife, en m’entrainant regulierement comme on peut le faire pour d’autres activités.J’ai un outil puissant qui me permet de faire des ajustements sur mes clichés comme je le souhaite (d’ailleurs je ne suis pas u gros retoucheurs de photos) et je n’ai pas l’intention d’en changer.
          Donc pour moi tout va bien avec DT et comme je n’ai pas le talent ni les connaissances pour aider a son developpement je felicite tous ceux (Aurelie et les autres) qui travaillent dur pour le rendre encore plus performant.
          Compte tenu de ce que j’ai vecu,ça sera mon dernier commentaire sur ce Forum ou Blog …..!!!

  30. Bonsoir, JPG j’ai parcouru le post de bibi sur le forum. Je m’aperçois sans aucune satisfaction que c’est un linuxien … Ce post est en effet affligeant et la 1ère intervention de Carafife devait aboutir à la fermeture du post car ce gars voulait un Lr gratuit et non pas DT. C’est sûr qu’il ne faut pas vous épuiser à répondre à quelqu’un qui critique les bases et mettre un terme plus vite à ce type de débat stérile. Bonne soirée.

  31. (Hors sujet) Je vois que les derniers messages pacifiés et que la sérénité semble est revenue. J’espère ne pas être obligé d’intervenir dans ce fil et de ne pas devoir devenir autoritaire.

    1. Je viens un peu sur le tard, mais globalement je ne suis pas d’accord avec cet article, et je suis plutôt déçu que de tels écrit apparaissent sur le site français dédié à DT.
      Les utilisateurs venant de Windows qui nous rejoignent n’ont pas forcément acquis la culture du libre et sont des fois un peu maladroit, les jetés d’entré, ou les dissuader de venir ce n’est vraiment pas la bonne attitude à adopter, rien de mieux que de faire passer les utilisateurs habitués du site pour des barbus intolérants
      Concernant les pros, le souci principal est de vivre de son activité, et quel que soit le domaine d’activité le temps manque souvent pour s’occuper d’autre choses. L’artisan du bâtiment aura des machines Hilti ,Festool ou Makita majoritairement car c’est connu fiable et le SAV est là, le menuisier agenceur aura en logiciel du “2020 désign” et le cuisiniste “Winner” car dans ces métiers c’est connu, ça fonctionne et il y a des interlocuteurs en SAV ou en assistance, donc le photographe ira pour les mêmes raisons vers LR, car c’est le plus connu et les confrères l’utilisent, ce qui rassure et permet un gain substantiel de temps dans l’apprentissage.
      Reste le journaliste qui travaille pour un journal ou magazine, qui lui tire ses revenus du nombre de ventes et pour une partie de la pub, Darktable, Rawtherapee, The Gimp, etc. n’ont rien à vendre donc pas de pub à faire, forcément on leur consacre moins de temps. Je trouve que l’article de Compétence Photo qui parlait de Darktable mais aussi de Digikam et Xnview (certes non libre mais excellent) était plutôt bien fait, un des meilleurs que j’ai lu dans la presse écrite.
      Bref l’ouverture d’esprit, l’ humilité, la tolérance, l’ empathie ne se retrouve pas dans cet article, dommage.

  32. Bonjour,

    Comme d’habitude sur ce site… comme on ne me demande pas mon avis, … je le donne.

    Je pense que la frustration d’Adrien ./. aux “moldus” est grandement due au “décalage de compétence”: il est trop compétant par rapport à ceux qu’il “tente” d’aider … Il en a marre de répondre aux questions des novices qui ne cherchent pas dans les Faq et dans les manuels….

    Si je puis me permettre, un hyper compétent dans son domaine tel que Aurélien avec Darktable ( Ya qu’a lire ses articles techniques et ses papiers sur les algo de réduction de bruit) est rarement un bon pédagogue.. ( c’est comme demander à Hamilton ou Vettel d’apprendre à conduire à ma fille: il va se faire c…er et ne prendra pas le temps d’expliquer pq il faut débrayer si on ne veut pas caler).
    D’autre part, c’est une piètre utilisation de son temps que de répondre aux “moldus” incompétents…

    Bref à mon avis, Aurélien devrait plus “choisir ses combats” en faisant avancer Darktable et en répondant au vraies questions difficiles ( pour lesquelles la recherche de la solution est motivante) plutôt que de perdre son temps et sa motivation en aidant des moldus. ( dans mon genre)

    @+
    EC

Les commentaires sont fermés.