Une plongée dans darktable…

À Villeneuve d’Ascq, dans les Hauts de France, des cadres « photographes-plongeurs » de la commission régionale « Photo-Vidéo Sous-Marine » de la FFESSM, ont participé la semaine dernière à une journée d’immersion dans l’univers de darktable.

Plongée au cœur d’une journée de formation particulière …

— oOo —

Un contexte favorable pour former des cadres …

Au milieu des remous causés par l’évolution de la politique de commercialisation de Lightroom, Luc Penin (Président de la Commission Régionale des Hauts de France « Photo-Vidéo Sous-Marine ») mène actuellement une réflexion sur les alternatives, parmi lesquelles darktable a particulièrement retenu son attention. Pour nourrir sa réflexion, Luc Penin a invité Jean-Pierre Verrue et Bernard Ceurstemont, pour animer une journée de formation spécifique ciblant des formateurs de « photographes-plongeurs ».

Un scénario pédagogique basé sur la répétition de la pratique …

S’appuyant sur un scénario original composé de six « rounds », les stagiaires s’approprient progressivement l’interface et les principaux modules nécessaires au traitement de leurs photos sous-marines. Chaque « round » déroule le flux complet de traitements en parcourant la boucle « Table lumineuse – Chambre noire – Table lumineuse » autour d’une ou plusieurs photos spécialement sélectionnées pour illustrer le traitement correspondant. Du premier « round » très simple, comportant uniquement l’importation, le recadrage et l’exportation d’une image Raw, jusqu’au dernier « round » mettant en œuvre plusieurs modules de débruitage, toutes les caractéristiques de darktable sont passées en revue afin de montrer l’étendue de ses possibilités et de valoriser certaines fonctions avancées qui le démarquent aujourd’hui des autres logiciels de sa catégorie.

Un mythe démystifié …

À l’issue de ces six heures de formation, alternant démonstrations et manipulations pratiques, les participants ont pris conscience des capacités de traitement de darktable. Leur première impression de complexité, face à la richesse de l’interface et leur perplexité devant la multitude des modules, ont fait place à une certaine sérénité quant à leur capacité de pouvoir continuer, désormais de manière autonome, la découverte plus approfondie du logiciel, notamment grâce à la communauté vivante et efficace du site « darktable.fr ».

Former et Sensibiliser pour convaincre …

Outre cette formation d’une journée « Découverte de darktable », Jean-pierre Verrue et Bernard Ceurstemont proposent également, à tous les clubs photos de la Métropole Lilloise (mais aussi aux amis photographes situés de l’autre côté de la frontière) une formule allégée « Présentation de darktable ». En moins de deux heures, dans les locaux des clubs intéressés, les deux intervenants déclinent les principales caractéristiques de darktable en le positionnant comme une solution performante et libre, dans l’offre actuelle des logiciels de traitement.

10 réflexions sur « Une plongée dans darktable… »

  1. Ah que j’aurais aimé voir proposé, à l’issue de cette journée de formation, une vidéo comme tuto à l’ensemble de la communauté. Parce-que je pense qu’en six heures on doit avoir le temps de dérouler pas mal de modules avec des objectifs bien précis à atteindre.
    Quoi qu’il en soit, félicitations pour cette excellente initiative.

    1. Non, il n’y a pas eu de capture vidéo. De toute façon, qui résisterait à 6 heures de vidéos, où tous les participants sont dans la pénombre et seul l’écran est lumineux ? Où aucun des acteurs ne bouge et l’écran est statique la plupart du temps ? Quand au son, même si notre discours est assez construit, l’ensemble est encombré de pas mal de digressions ou de réponses à des questions que l’on entend même pas car les participants sont trop loin du micro ! Donc, pas de vidéo, désolé.
      Par contre, cette formation a été préparée avec l’intention de la dispenser plus d’une fois, soit à des groupes fermés tels que d’autres plongeurs, soit à des groupes ouverts. Mon camarade Bernard et moi sommes ouverts à toute proposition ! Vous êtes une bande potes et vous constituez un groupe ; tu es seul, mais tu fais de la promo et tu constitues un groupe ; pas de problème ! On assure !

      1. Je comprends la problématique.
        Pour l’instant je suis seul dans mon coin (26 la Drôme à Tain l’Hermitage) aucun adhérents des 2 photo-clubs que je fréquente (80 personnes quand même) ne s’intéresse à darktable malgré mes interventions répétées pour promouvoir mon logiciel préféré…
        Mais bon, je retiens l’idée si un jour j’arrive à constituer un groupe…
        Merci à vous

        1. Idem chez moi, j’ai contacté plusieurs clubs (belges, français, luxembourgeois) sans retour à l’heure et aussi dans le club ou je suis inscrit malgré 2 interventions auprès les responsables depuis le changement des conditions commerciales d’Adobe pas de retours.
          J’ai aussi parlé à plusieurs vendeurs spécialisés chez Miss Numérique et Saturn sans plus de succès.

  2. Oui bravo et chapeau bas. Outre le fait de faire découvrir les nombreuses qualités de Darktable, c’est aussi une approche intelligente de démontrer les valeurs de l’open source, dont la première est le partage. Bref on s’intéresse à vous pas à votre porte-monnaie. Alors bravo aux ambassadeurs que sont Jean-Pierre et Bernard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.