Les fichiers de configuration et de fonctionnement de darktable

Jean-Pierre Verrue vient de publier un document recensant tous les fichiers et dossiers utilisés par darktable pour sa configuration et son fonctionnement.

Chaque dossier ou fichier est décrit :  son rôle, sa structure et son emplacement selon l’OS.

Vous pouvez consulter son document ICI dans l’onglet “les fichiers de configuration de darktable”

Il s’agit de la première version de ce document. Il contient peut être encore des erreurs, lacunes ou approximations. N’hésitez pas à les relever et à les mentionner en commentaires de cet article, afin que ce document devienne une vraie référence pour tous ! D’ors et déjà,  Il reste deux définitions incomplètes surlignées dans le texte. À vos claviers !


Nouvelle version :

J’ai tenu compte de vos remarques et complété le document en conséquence.

  • J’ai complété la description des chemin en particulier en précisant le rôle des variables.
  • J’ai supprimé l’option pour un autre chemin [S] sous Linux
  • J’ai ajouté les fichiers de verrouillage de la BdD
  • j’ai précisé le contenu du dossier [U] styles
  • J’ai précisé le contenu du dossier [S] kernels
  • J’ai ajouté la description du dossier [S] style
  • J’ai parlé des fichiers de caractérisation d’objectifs

10 réflexions sur « Les fichiers de configuration et de fonctionnement de darktable »

  1. merci de l’information.

    sinon le dossier styles de .config/darktable/ contient les styles que l’on a créés nous memes par le bouton de creation des styles en bas de l’historique.

  2. sinon pour trouver l’endroit d’un paramètre , je modifie le paramètre dans un logiciel et ensuite je lance la commande

    find $HOME/ -mmin -1 en admettant que l’on ait modifié le paramètre il y a moins d’une minute;
    find /etc/ -mmin -1
    find /usr -mmin -1

  3. Sous Windows l’organisation des fichiers est quelque peu différente. Pour les fichiers U dans C:utilisateur/nom/AppData/local/darktable: darktablerc, data.db, data.db.lock, keyboardrc, keyboardrc_default, library.db, library.db.lock. Sachant que les .lock se créent l’ouverture de darktable et se ferment (MàJ) à la fermeture. On trouve aussi le dossier styles avec les styles importés ou créés par l’utilisateur.
    Dans C:Programmes/darktable/share/darktable on retrouve les mêmes fichiers ou dossiers que dans ton document, par contre il semble que la frontière entre U et S soit moins tranchée; par exemple dans le dossier watermarks on retrouve les filigranes d’origine, mais aussi ceux de l’utilisateur qu’il a créé lui même (il n’y a pas besoin de créer un dossier watermarks dans la partie U). Par contre on ne touche pas le dossier style et là je sèche aussi .
    Si ça peut aider à y voir plus clair.

    1. bonsoir mimi85

      dans le dossier /usr/share/darktable/style/ il y a les images pour les boutons affichés dans darktable. c’est un dossier utilisé pour l’affichage dans darktable.

      Les styles que l’on charge se mettent dans la base de données data.db

      par contre j’ai un dossier /home/patrick/darktable qui contient des scripts de purge des images réduites inutilisées et pour vider les images deplacées ou effacées et qui correspondent plus à rien dans la base de données.

  4. @patrickL
    Je n’ai pas parlé de ces fichiers de script, car ce ne sont ni des fichiers de configuration, ni des fichiers de fonctionnement, mais bien des éléments du code de darktable. De plus, leur présence et leur emplacement sont éminemment variable selon les distributions.

  5. @patrickL et @jpv, Ce que j’ai voulu dire, c’est que dans la partie U : C:utilisateur/nom/AppData/local/darktable sous windows on a un dossier “styles” qui se crée dès qu’on importe ou que l’on crée des styles.

    Dans la partie S, la grosse différence c’est l’utilisation des dossiers styles et watermarks:
    Pour le dossier style, ce n’est qu’un dosier de configuration avec les boutons etc…
    Pour le dossier watermarks, c’est un dossier de configuration ET utilisateur, car dedans il y a les filigranes d’origine darktable, hasselblad… MAIS aussi les filigranes .svg créés par l’utilisateur, soit directement par le module, soit par l’intermédiaire de inkscape. Il n’y a pas de dossier watermarks créé par l’utilisateur windows.
    Par rapport à mon post précédent, j’ajouterai que à l’installation de darktable, ni dans la partie U, ni dans la partie S il y a un dossier color; et que l’utilisateur windows doit (?) créer à priori un dossier color/out pour être en cohérence avec l’info bulle de l’IHM table lumineuse.

  6. Bonjour,
    Bravo pour cet inventaire. Finalement quels sont les fichiers importants à sauver avant une mise à jour ou lors d’une migration sur un autre ordinateur ?
    Merci

    1. Tout le répertoire [U] selon ma nomenclature.
      Pour ma config et avec ma BdD qui contient les données de 23060 photos à ce jour, il pèse 138 M. Le plus gros morceau, c’est bien sûr la BdD elle même :
      library.db : 137 M
      data.db : 381 k
      Et ces deux là sont indispensables 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *