Comparatif LR-dt pour la correction d’exposition

Voici une vidéo que j’ai trouvé sur Youtube dont l’auteur essaye d’apprendre à utiliser darktable. Il a donc réalisé un comparatif sur la correction d’exposition ente Lightroom et darktable.

Il n’est pas convaincu par darktable qui lui prend plus de temps par rapport à Lightroom pour obtenir un résultat identique. Et vous qu’en pensez-vous ?

34 pensées sur “Comparatif LR-dt pour la correction d’exposition”

  1. Son problème c’est qu’il n’a pas configuré la courbe de base pour son boitier. Par défaut DT ne fait pas grand chose au raw contrairement à LR.

    Par contre une fois les réglages de bases effectués voir d’autres réglages personnalisés appliqués par défaut à l’ouverture il n’y aura pas plus de travail dans DT voir bien moins si les réglages conditionnels sont utilisé.

    C’est donc surtout une méconnaissance de Darktable qui pose problème.

    1. Bonjour
      Hum…..la courbe de base de son boîtier.. ..qu’est ce que c’est ce machin?
      Je travaille essentiellement sur lightroom et jamais entendu parler de ça et je ne m’en porte pas plus mal…

      1. LR utilise aussi des courbes de bases mais il ne te le montre pas il applique une courbe en fonction des exifs et de ce qu’il a dans sa base de données constructeurs.

        C’est pratique car sans rien faire car dès l’ouverture la courbe est celle la plus proche de ce que propose le constructeur de ton boîtier. Mais après tu ne peux rien y changer, ce n’est pas le cas de Darktable, je peux utiliser par défaut la courbe du constructeur mais aussi par exemple rendre celle d’un autre constructeur ou en faire une personnalisée. Une fois mon choix fait par défaut il sera appliqué automatiquement et ce sera comme LR appliqué sans rien faire. Mais je peux toujours changer cette courbe pour par exemple les n&bl prendre celle de Leica que je trouve meilleure.

        Il y a aussi une fonction pour étendre la dynamique de manière artificielle en faisant trois courbes de bases simulant trois expositions pour faire de la pseudo hdr à partir d’une seule photos. C’est très très efficace.

        1. « Mais je peux toujours changer cette courbe pour par exemple les n&bl prendre celle de Leica que je trouve meilleure. »
          Mais cette “courbe Leica” (par exemple), comment en as-tu connaissance, et où la récupères-tu ?

          1. En cliquant sur “pré-réglages” de “courbe de base”, tu devrais avoir plusieurs propositions de boîtier donc “similaire leica”.

      2. “Je travaille essentiellement sur lightroom et jamais entendu parler de ça et je ne m’en porte pas plus mal…

        Tu n’as certainement pas entendu parler des réglages conditionnels et certainement pas des masques paramétriques et là aussi tu ne t’en porte pas plus mal.
        Pourtant ce sont deux fonctions de Darktable qui font que je ne pourrais plus m’en passer car niveau vitesse de production j’ai augmenté mon chiffre d’affaire rien qu’avec cela. Alors pour moi LR est tout simplement improductif comparativement à DT. Mais c’est vrai que Darktable demande d’être étudier pour vraiment en profiter.

  2. Je suis allé voir dans les pré-réglages dont Luc nous fait part et j’ai trouvé pour mon boîtier K7 Pentax, soit le réglage K5 soit “Similaire à Pentax.” Que vaut-il mieux choisir selon vous ?
    Ceci dit pour répondre à la question je dirais que le fait que Darktable soit un logiciel libre n’est pas pour rien dans mon seuil de tolérance d’autant plus qu’à part Rawthérapie je n’en ais pas essayé d’autres.

    1. Je te conseille de regarder les vidéos de Carafife car les options de la courbe de base sont très complètes et importantes.
      https://www.youtube.com/playlist?list=PLZOdZMT41b7W0IBntprxOOqlw54iiKRMb

      Pourquoi te limiter à la courbe de base de ton appareil essaye en d’autres ou fait en une personnalisée.
      J’ai une courbe de base par défaut qui est adaptée à une majorité de photos. Mais j’ai d’autres courbes de bases enregistrées pour des besoins spécifiques (n&bl, images douces, images dures, et faux hdr avec les options de fusions sur de multiples courbes).

  3. c’est sur que darktable est assez compliqué mais est ce que lightroom permet de selectionner les verts et les jaunes de saturation au dessus de 20.

    est ce que l’on peut corriger le bruit dans lightroom pour les verts de luminosité en dessous de 50 avec une force de 0.250 et les jaunes de luminosité entre 20 et 60 avec une force de 0.060

    1. en gros il ouvre son raw avec tout par défaut et donc évidement c’est très loin d’un résultat correct sans courbe de base adaptée. Il a donc évidement beaucoup à corriger pour avoir un résultat normal.
      Mais si il configure une première fois la courbe de base et quelques personnalisations dès l’ouverture ses photos seront quasi bonnes sans faire tous ces réglages. Ce n’est donc qu’une mauvaise compréhension du logiciel.

  4. Je ne comprends pas comment il fait pour ouvrir une image dans DT sans qu’ une courbe de base ne soit automatiquement appliquer. Dès que j’ouvre une photo dans la chambre noire, Darktable applique une courbe de base similaire à la marque de mon boîtier (Olympus) et je n’ai jamais rien réglé.

    1. Mon D5 n’a par exemple pas de courbe de base j’ai donc une courbe de base par défaut, tous les boîtiers n’ont pas de courbe de base dans DT. Ensuite la courbe de base appliquée quand elle existe n’est pas celle du constructeur mais une créé par un utilisateur. Et le résultat est parfois (avis perso) aléatoire. Je préfère donc faire ma propre courbe de base.

  5. Donc cette fonction est activé par défaut, puisque je n’ ai jamais eu à le faire. Bref encore un type qui a passé des années sur un soft et en juge un autre qu’il ne connaît pas en 5mn

  6. Sur quel critères peut-on se baser pour réaliser sa propre courbe de base ? Après quelques essaie je me rends compte que le résultat est sensiblement différent d’une image à l’autre.

    1. Une bonne base est de faire une série de jpg + raw avec son boîtier
      Ouvrir les raw et faire une courbe de base pour approcher au mieux le jpg du boîtier. C’est la courbe qui ressemblera le plus à celle du constructeur.
      Personnellement j’ai par défaut une courbe plus douce que celle du constructeur ce qui me permet plus de latitudes de corrections.
      J’utilise aussi une courbe ulta plate pour la récupération des photos très voir trop contrastées et une particulière plus dure pour les n&bl basée sur la courbe de Leica.

      1. J’oubliais je fais des courbes de bases adaptées aux différents types de reportages. Exemple immobilier, portraits, paysages. Je lie la courbe de base à un style (qui peut comprendre d’autres réglages) et je lie le style à un raccourci clavier. Il est donc ensuite très rapide d’applique une courbe de base et d’autres réglages adaptés à une série de de photos.

    2. …”Sur quel critères peut-on se baser pour réaliser sa propre courbe de base”…

      Un bon test consiste à shooter des “séries” de 5/6 photos dans les mêmes conditions et en raw + jpeg. (5 en intérieur, 5 plein jour, 5 à la golden hour etc…). Sur son PC, on crée 3 dossiers: 1 RAW, 1 Raw + Jpg et 1 Jpg. On importe le dossier raw +Jpg avec la courbe de base sous DT . Puis on importe le raw sans la courbe de base. On traficote et on fait des essais. Quand on a trouvé la bonne on la mémorise. On exporte ensuite les jpg dans le troisième dossier et on compare par rapport à ce que donne le boitier en jpg natif. Grâce au 1er dossier Raw + jpg avec courbe, on peut comparer si la”stabilité” dans le rendu est toujours si évident que ça… Personnellement, j’ai tendance à virer toutes ces fonctionnalités car je pars souvent d’un raw sans courbe de base, mes développements étant plutôt “anti-précision” si j’ose m’exprimer ainsi. N’oublies pas que les copains peuvent t’aider ici. N’hésite pas à demander leur précieux concours 😉 Quel boitier au fait?

  7. Ça fait plaisir d’avoir des réponses aussi précises. Merci.
    Mon boitier est un Pentax K7. La courbe de base appelée similaire à Pentax me paraît assez fidèle. Mais j’aime bien traficoter, essayer de comprendre comment ça marche et faire mes propres arrangements.

  8. Au fait, je ne comprends pas bien l’utilité de l’onglet appelé “pré-réglages” dans les paramètres. A priori on ne peut rien y faire !

    1. Ben, si, maintenant que tu fais tes propres courbes, tu peux en faire des pré-réglages personnels en cliquant sur “nouveau pré-réglage” et le rendre conditionnel (c’est Luc Viatour qui m’a fait découvrir) qui s’applique automatiquement à l’ouverture des photos correspondantes aux conditions. Là, je crois pas que LightRoom puissent faire la même chose, Luc dit que ça lui faire gagner beaucoup de temps par rapport à LightRoom.

  9. …”A priori on ne peut rien y faire !”…
    Ceux accompagnés d’un cadenas sont inclus dans le logiciel en “natif” mais une fois que tu as créé les tiens, tu pourras les supprimer dans cet onglet

  10. jpg54 : ok, merci beaucoup !
    (Cette qualification de « similaire » systématiquement employée dans ce menu déroulant des pré-réglages me paraît quand-même un tantinet lourde et vague à la fois. Soit «similaire » est là pour prévenir qu’il y a un écart, et il faudrait dire en quelle mesure et par rapport à quoi. Soit « similaire » veut dire “extrêmement proche, équivalent”, et la mention n’est guère utile. Mais je chipote.)

    Pendant que j’y suis : à quoi correspond la courbe portant le doux nom de «spline cubique » ? J’ai le vague souvenir qu’il s’agit d’un terme mathématique, mais encore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *